Aujourd’hui, en management, on ne parle plus de rétention d’informations, mais plutôt de rétention des talents. Dans le monde du travail, les générations et les enjeux changent. Face à la génération Y, née dans les années 80 et souvent accusée d’être instable et difficile à manager avec, chez les 15-34 ans, 80 % des CDI rompus en moins d’un an, les entreprises diversifient leurs armes de séduction et modifient leurs comportements envers leurs collaborateurs. Retenir les talents, les fidéliser, mais surtout créer une adhésion des salariés aux objectifs de l’entreprise, tels sont les trois composants du succès pour une organisation. Une seule question se pose alors : comment ?

Quand mieux recruter rime avec mieux engager

La rétention des talents et leur engagement commencent dès l’étape du recrutement. Durant cette phase, il ne suffit plus de choisir le bon employé avec les meilleurs compétences. Il est indispensable de sélectionner la personne qui s’adaptera parfaitement à la culture de l’organisation, devenant ainsi engagé et productif. Un nouveau défi pour la fonction RH.

Au sein de Converteo, société de conseil digital & data et en forte croissance d’effectifs depuis 2014, les enjeux sont multiples : fidéliser les nouveaux entrants en leur transmettant la culture de l’entreprise et en restant à leur écoute sans pour autant perdre l’identité culturelle du cabinet. Pour ces multiples raisons, il est très important pour Flora Herbet, responsable RH chez Converteo, de pouvoir évaluer en amont les soft skills des candidats, afin d’avoir un match parfait de ces derniers avec les équipes du cabinet. Ainsi, pour mieux recruter les profils de jeunes diplômés, le processus de recrutement est très collaboratif et se termine par une rencontre avec les co-fondateurs du cabinet. Par ailleurs, Converteo travaille depuis cette année avec un nouvel outil digital pour faire du test de personnalité sur les soft skills des candidats et les mettre en relief avec la culture du cabinet. Attention, comme nous dit Flora Herbet ” On ne recherche pas des clones mais plutôt des candidats avec les valeurs clefs de Converteo.

Le match parfait entre les valeurs d’une organisation et de ses futurs collaborateurs est aujourd’hui une priorité. En effet, comme le montrait l’étude du cabinet d’audit et de conseil Deloitte “The 2016 Deloitte Millennial Survey Winning over the next generation of leaders”56% des Millennials ont « exclu de travailler pour une organisation en particulier en raison de ses valeurs ou de sa conduite ».

rétention des talents

Connaître les compétences de ses collaborateurs

Pour engager leurs collaborateurs, de nombreuses entreprises choisissent de mettre en avant leurs compétences. Ceci en mettant en place un référentiel de compétences en interne. Ici encore, Converteo innove avec la création en cours d’une plateforme interne où chacun pourra déclarer ses compétences sur différentes thématiques : des expertises comme par exemple l’audit de site, des solutions maitrisées, avec par exemple des solutions sur l’utilisation d’analytics ou du big data, des langues ou encore des langages informatiques. Ainsi, chacun ” autodéclare ” ses compétences, avec un niveau de maitrise, afin que les autres collaborateurs puissent connaitre le niveau de connaissance de leurs collègues et leur aptitude à les aider et les former. Enfin, il sera aussi possible de recommander les compétences des collègues, qui ont pu être appréciées au cours d’un projet. Le jugement des autres et surtout la reconnaissance de ses pairs n’est pas un concept nouveau. En effet, il représente depuis toujours l’un des piliers fondamentaux de la culture d’entreprise de certaines organisations étrangères, comme par exemple Google.

partage de compétences

Être toujours à l’écoute de ses collaborateurs

Baromètre de bien-être au travail, Google Form ou plateformes entièrement dédiée à l’épanouissement des collaborateurs, comme Bloom@Work et Supermood, diverses et variées sont les mesures mises en place par les entreprises pour rester au plus proche des problématiques de leurs collaborateurs.

Au sein de Converteo, un google form est envoyé tous les vendredis soirs pour mesurer la charge de travail des collaborateurs et connaître leur satisfaction dans l’organisation. Outre ces pratiques, la société de conseil considère l’aménagement de son espace de travail comme très important pour le  bien être au travail. Ainsi, tout le monde est en open space afin de créer une capacité d’échanges faciles et informels, avec, en plus, des salles de détente, ping pong, boisson, etc…  Ces bureaux ” comme à la maison “ sont accompagnés par une ouverture très importante sur le télétravail et une organisation de travail propre à chacun. ” Tout le monde est très autonome sur le management de son emploi du temps ” nous confie Flora Herbet.

rétention des talents

La rétention des talents avec des programmes d’innovation interne

Retenir un talent c’est aussi répondre à ses aspirations professionnelles. Ainsi, la mise en place de l’intrapreneuriat au sein de plusieurs entreprises répond parfaitement aux aspirations des millennials, leur donnant l’opportunité de développer leurs compétences et de multiplier leurs expériences.

C’est pour toutes ces raisons que Mazars a lancé en avril 2016 l’application BIM, aka Boite à Outils Mazars. Cette plateforme permet à tous les collaborateurs de soumettre leurs idées à leurs collègues, qui pourront à leur tour les liker. Les idées remportant le plus grand nombre de votes peuvent accéder à la seconde phase du programme, avec la présentation du projet à un jury, chargé d’identifier la valeur ajoutée, la faisabilité en amont et de permettre un engagement direct de l’exécutif  pour valider les investissements. Enfin, une fois l’idée retenue par le jury, le porteur du projet peut la développer sur son temps de travail.

Rétention des talents : la recette miracle ?
5 (100%) 2 votes