Les chatbots, ou agents relationnels, sont depuis plus d’un an très prisés dans la relation client. En 2017, ils se sont étendus notamment à la fonction RH avec comme objectif premier d’améliorer l’expérience candidat. C’est ainsi que nous avons assisté le 10 octobre dernier, à l’occasion de la #rmsconf 2017, à un case camp qui retraçait l’expérience de plusieurs entreprises autour de la problématique suivante :

“Un chatbot RH pour une meilleure expérience candidat ?”

Retour sur les différents témoignages :

Chatbot RH : un FAQ personnalisable

Un chatbot, composé de chat (discussion en ligne) et bot (qui indique un robot), est un logiciel automatisé qui peut mener des conversations orales ou écrites et échanger des informations en temps réel avec l’utilisateur. Dans le cadre de la fonction RH et de l’expérience candidat, le chatbot devient un outil très intéressant pour répondre aux différentes questions du candidat sans que ce dernier ait besoin de rechercher toutes les informations qui l’intéressent. Il pourra ainsi s’informer en une seule fois. C’est dans cette démarche que Mazars a créé son premier chatbot RH, SAM, le Super Ascenseur Mazars. Comme nous l’explique Olivia De Fay, Directrice Recrutement & Marque Employeur Mazars, avec une marque employeur centrée sur la transparence, l’innovation et le fun, l’utilisation d’un chatbot RH semblait idéal pour l’amélioration de l’expérience candidats. Lié aux trois axes principaux de la marque employeur Mazars, SAM permet :

  • un contact direct et sans filtre avec l’entreprise, répondant à toutes les questions du candidat.
  • un contact fun, décontracté, personnalisé et illustré avec des gifs et des photos.
  • l’utilisation de l’innovation au service du candidat et de la fonction RH.

Incarné volontairement par un ascenseur, SAM représente le centre de la vie de l’entreprise car il voit tout et sait tout. Outre répondre à de simples questions sur l’entreprise, il peut notamment coacher les candidats pour leur entretien et leur donner accès a toutes les offres d’emplois du moment.

SAM, le chatbot RH de Mazars

Un atout pour la marque employeur :

Outre être un excellent assistant RH, infatigable et toujours disponible, le chatbot représente pour certaines sociétés un véritable atout pour leur marque employeur.

Comme le confirme Véronique Jau-Popineau, Responsable Département Marque Employeur au sein du groupe La Poste, l’objectif de l’utilisation d’un chatbot est aussi de saisir l’opportunité de la modernité et du digital pour trouver des perles rares et des nouveaux talents. Il faut donc travailler ce nouveau mode conversationnel avec le candidat, pour tisser, dès la première prise de contact, un certain type de relation. L’outil permet aussi de passer plus de temps avec le candidat sur des questions de fonctionnement du groupe, en lui proposant un accompagnement personnalisé, et des offres d’emplois qui répondent au type de demande formulée.

Pour Mazars, le chatbot RH représente un réel plus pour le traitement de questions chronophages et un recrutement en très fort volume. Pour répondre à l’attente de candidats, très sollicités par les concurrents directs mais aussi d’autres grandes entreprises, il est nécessaire que l’outil soit représentatif de la marque employeur du groupe, et attire par son ton décontracté de jeunes talents. L’objectif : apporter une expérience de recrutement ludique et plus humaine que le simple envoi d’un CV et d’une lettre de motivation.

chatbotRH-innovationrh-générationZ

PME et Grands Groupes : les chatbots répondent à toutes les attentes

Comme nous le montre l’expérience de 3X Consultants, raconté par Cyril Hijar, Directeur Marketing de la PME spécialisé dans les services RH et le digital RH, les chatbots ne sont pas des outils uniquement destinés aux grandes entreprises. De part leurs coûts très faibles, ils représentent une option intéressante pour les plus petites sociétés qui ne souhaitent pas effectuer de grands investissements pour développer leur politique RH. Ainsi, la PME de Toulouse a créé en 2017 son premier chatbot RH, avec un coût proche de 0, mais plusieurs heures de travail investies dans la réalisation du projet. L’objectif premier de l’installation de ce nouvel outil est de simplifier le recrutement, en faisant connaitre en amont au candidat la culture très singulière de l’entreprise, et lui permettre ainsi d’avoir une expérience candidat mais surtout collaborateur qui matchent parfaitement avec ses attentes. Avec une moyenne d’âge de 28 ans et le recrutement de jeunes appartenant à la génération Y et Z, il était important pour 3x consultants de s’adapter et s’intégrer aux usages quotidiens et au langage utilisés par les candidats.

Chatbot RH : l’assistant fun du recrutement
5 (100%) 1 vote