Ce n’est pas la première fois qu’on vous parle de MOOCs et il semblerait que ce ne soit pas la dernière. Depuis quelques années, ils sont de plus en plus utilisés par les entreprises pour former, recruter, tester ou même fidéliser. Récemment, nous avons découvert l’expérience d’Eurotunnel à travers une intervention Julien Marteel lors de la #rmsconf qui a piloté le projet “Sur les Rails de l’Emploi“, le 1er MOOC pour l’emploi ferroviaire.

Présentation sur les MOOCs chez Eurotunnel

Les MOOCs pour faciliter le recrutement et la formation

A l’origine du projet, un constat : le Groupe Eurotunnel doit anticiper l’entrée de nouveaux contrats un an et demi à l’avance. Pourquoi ? A cause du recrutement et de la formation des conducteurs de train qui vont être affectés au contrat. Du fait de la forte mobilité demandée, pourvoir ce type de poste n’est déjà pas chose aisée, mais c’est ensuite la formation des recrutés qui peut prendre jusqu’à un an.

Pour solutionner cette problématique il y avait donc deux axes de réflexion, la partie recrutement et la partie formation. Le Groupe Eurotunnel a décidé de faire d’une pierre deux coups en optimisant le processus de recrutement et en y intégrant une partie d’apprentissage du métier : le MOOC était donc sur les rails !

Les MOOCs pour s’immerger en amont dans le métier

Le MOOC “Sur les Rails de l’emploi” avait pour but de former aux métiers du ferroviaire. Le parcours était divisé en deux stades, un “classique” de 4 semaines, suivi d’un “avancé” de 2 semaines. L’accès au stade “avancé” était soumis à l’obtention de la moyenne dans au moins 3 semaines sur 4 du stade “classique”.

En plus des vidéos et questionnaires habituels des MOOC, Eurotunnel a voulu intégrer une véritable expérience immersive avec l’ajout de 3D et de serious game et même une simulation de conduite de train en 3D à la fin du parcours. Ce type d’animations a eu l’effet escompté puisque, sur les 5300 inscrits au MOOC lors de son ouverture, 1200 (22%) sont arrivés au bout du parcours et 800 (15%) ont été certifiés : soit des statistiques plus de deux fois supérieurs à la moyenne des MOOCs. Les personnes arrivant à ce stade du processus de recrutement avait ainsi pu voir les composantes concrètes du métier et en connaissait déjà les bases de sécurité.

La réalité virtuelle dans les MOOCs

Les MOOCs pour mieux atteindre de potentiels candidats

En plus d’aider à la formation en mettant en situation réelle, ce type d’animation proche du jeu vidéo a permis de mieux toucher la population ciblée pour ces postes, à savoir des jeunes niveau Bac en recherche d’emploi. Eurotunnel a créé une vidéo promotionnelle pour la plateforme de MOOC et a travaillé avec de nombreux partenaires de l’emploi pour atteindre le plus de monde possible. Le résultat fut probant car “le MOOCeur type” était une personne entre 25 et 35 ans, niveau pré-Bac ou Bac, en recherche d’emploi, c’est à dire exactement la cible qui était demandé aux cabinets de recrutement avant la mise en place de ce MOOC.

Au final, ce MOOC aura permis à Eurotunnel d’atteindre plus de 5000 personnes pour pourvoir leurs postes, puis de filtrer naturellement les personnes réellement intéressées par le métier en les mettant en situation et enfin de récupérer des candidats en bout de processus ayant déjà les bases de la formation.

Au niveau budgétaire, l’investissement dans ce MOOC a pu être rentabilisé à partir du troisième recrutement par rapport à leurs coûts du processus précédent.

Comment Eurotunnel recrute grâce aux MOOCs
5 (100%) 1 vote