Le plan de mobilité a débarqué en France et les belle initiatives d’entreprises avec. En effet, les transports quotidiens représentent un temps souvent important dans la journée d’un travailleur. Même si certaines pratiques comme le télétravail ou le travail en remote se développent et permettent aux collaborateurs de réduire les temps de trajets, les entreprises se doivent d’être continuellement engagées afin de faciliter les déplacements. Depuis cette année, nombre de ces dernières doivent présenter un plan de mobilité à cet effet. Découvrons les détails de ce plan dans cet article, ainsi que plusieurs bonnes pratiques !

Plan de mobilité en France : les détails

Plan de mobilité et transports quotidiens

Depuis le 1er janvier de cette année, la loi sur la transition énergétique est entrée en vigueur et les entreprises qui comptent plus de 100 collaborateurs travaillant sur un même site sont désormais obligées de présenter un plan de mobilité pour leurs salariés. Ce dernier remplace l’ancien PDE (i.e. Plan de Déplacements d’Entreprise) et doit être mis en place en concertation avec les collectivités locales. Cependant, beaucoup d’entreprises ne sont pas encore prêtes et les mesures incitatives sont peu nombreuses (la seule sanction pour les groupes réfractaires est en effet la perte du soutien technique et financier de l’ADEME, une sanction inefficace).

Partant de ce constat, le gouvernement a décidé d’apporter plus de détails et la législation en vigueur sera très probablement renforcée et plus contraignante dès la rentrée prochaine. D’où l’intérêt pour les responsables RH de préparer un plan de mobilité cohérent d’ici là. Découvrons quelques bonnes pratiques qui pourraient être une source d’inspiration !

Plan de mobilité : des initiatives en France

Entreprises françaises et transports quotidiens

Certaines entreprises hexagonales ont déjà mis en place un plan de mobilité visant à faciliter les transports quotidiens de leurs collaborateurs. Parmi elles, il y a notamment Orange, entreprise créatrice de la Villa Bonne Nouvelle. Dans les bureaux du groupe au Nord de la France, un PDE multimodal a été mis en place. Depuis 2013, pour lutter contre l’allongement des temps de trajet, le groupe offre 2 mois d’abonnement gratuit pour les collaborateurs qui se déplacent en bus ou en métro. Trois ans après la mise en place du PDE, le taux d’utilisation des transports en commun parmi les collaborateurs d’Orange a doublé. Un vrai succès ! Pour l’achat d’un vélo propre, le groupe offre un bon d’achat allant de 150 à 450€. Le groupe s’est aussi impliqué dans la formation à l’éco-conduite de près de 3.000 collaborateurs. Enfin, Orange a également misé sur une utilisation plus systématique de la visioconférence, avec à la clef une empreinte carbone fortement réduite, des gains de temps et de productivité et moins de risques physiques ! Pour mener à bien la gestion de ce PDE, un intranet a été aussi mis en place avec les informations sur les transports disponibles pour tous, géré par des référents PDE ! Envie d’entendre un retour d’expérience complet sur le sujet ? Cliquez sur la vidéo ci-dessous !

Autre région, autre bonne pratique ! A l’instar de ce qu’avait fait BNP Paribas en région parisienne, le groupe Cetelem a effectué un déménagement du centre ville vers la périphérie dans l’agglomération nantaise. Pour aider les collaborateurs à arriver en toute sérénité à leur bureau, Cetelem a décidé de réduire les frais d’abonnement et d’octroyer une réduction de 25% sur les vélos électriques. Découvrez un retour d’expérience sur le sujet ci-dessous.

En Normandie, au centre François Baclesse de Caen, les travailleurs qui se rendent au travail en vélo électrique sont même rémunérés 25 centimes au kilomètre parcouru ! Toujours en Normandie, la branche régionale du Crédit Agricole a investi dans des voitures électriques. L’objectif : encourager ce mode de transports pour se rendre aux rendez-vous professionnels et donner un coup de boost au co-voiturage !

Le travail en collaboration avec les régions est primordial, car ces dernières sont en charge des politiques affectant les transports quotidiens et par leurs actions peuvent permettre de coordonner le travail de toutes les parties prenantes. Concrètement, elles peuvent décider de l’aménagement de pistes cyclables ou encore de politiques promouvant le lissage des heures qui permettent de décongestionner le trafic. Découvrons maintenant ce qu’il se passe à l’étranger !

Transports quotidiens : bonnes pratiques aux Etats-Unis

Transports quotidiens aux Etats-Unis

Même si les autres pays ne sont pas soumis aux mêmes obligations légales au niveau des transports quotidiens, certaines firmes étrangères s’engagent aussi à aider leurs collaborateurs au niveau de la mobilité. Prenons l’exemple de Google. Depuis 2004, la firme américaine offre un service de navettes à ses collaborateurs. En Californie aujourd’hui, près de 6.400 salariés du groupe sur les 11.000 que compte le groupe utilise quotidiennement ce service. Pour mettre en place ce grand plan mobilité, l’entreprise a investi dans 140 bus nourris au bio-diesel.

Signe de l’importance du sujet outre-atlantique, une plateforme nommée WeSpire a été créée et a pour objectif d’aider les travailleurs à changer leurs habitudes de transports quotidiens afin de respecter les objectifs de durabilité des entreprises en la matière. Plus de 47.000 personnes utilisent cette plateforme gamifiée qui encourage et motive les collaborateurs à changer leurs habitudes !

Enfin, toujours aux Etats-Unis, certaines entreprises comme Mariott Hotels ou encore Adobe ont même décidé de rapprocher leurs bureaux des centres urbains, un critère déterminant notamment pour beaucoup de talents de la génération Y, qui est généralement plus concernée par l’écologie. Une belle perspective d’avenir pour les plans de mobilité !

Plan de mobilité : de belles initiatives à découvrir
5 (100%) 6 votes

Plan de mobilité : de belles initiatives à découvrir

by Raphael Chivot time to read: 4 min
0