En vogue déjà depuis quelques années, le télétravail tend à se répandre au sein de nombreuses organisations. Ceci s’explique notamment par l’arrivée des nouvelles générations en quête d’une plus grande flexibilité dans leur rapport au travail. Aujourd’hui près d’1 français sur 6 travaille de chez lui au moins une fois par semaine et la réforme du télétravail ne devrait qu’encourager l’essor de cette pratique. Elle semble d’ailleurs efficace à de nombreux points pour augmenter la productivité, réduire les temps de transports, améliorer la concentration et baisser le taux d’absentéisme. Néanmoins, cette manière de travailler présente quelques inconvénients auxquels les entreprises doivent faire face. Quels sont les freins liés à la pratique du télétravail ? Décryptage.

Télétravail : la distance physique comme frein à la fédération des équipes

La distance physique comme frein au télétravail

Aujourd’hui, près d’1 français sur 6 pratique le télétravail

À l’heure où la culture d’entreprise constitue un véritable avantage concurrentiel pour les organisations, il semble que le télétravail vienne perturber cette dynamique. En effet, il est important de fédérer les équipes autour d’une culture entreprise afin de retenir les talents et motiver ses employés. On le voit notamment avec l’essor des formations destinées à renforcer le team building. Mais dès lors que la distance sépare physiquement les collaborateurs, il devient compliqué de souder les équipes.

Comment y faire face ? Il est recommandé d’instaurer un système de réunions hebdomadaires pour permettre aux collaborateurs qui télétravaillent de se sentir uni spar un projet et un objectif commun. Le contact humain reste essentiel pour collaborer de manière efficace et souder les équipes. On le voit avec le développement des soft skills, qui permettent de rapidement évoluer dans un monde du travail de plus en plus flexible. Une autre solution peut être de réunir les collaborateurs autour de différentes causes pour créer du lien, comme au sein du groupe Dell !

L’organisation, un des freins au télétravail

L'organisation comme frein au télétravail

Votre métier est-il fait pour le télétravail ?

La mise en place du télétravail peut s’avérer complexe. Plus la structure devient grande, plus il devient compliqué de mesurer la performance de chacun par exemple. Pour remédier à cela, il est possible de définir des OKR (i.e. Objectives Key Results) au préalable afin que les collaborateurs puissent être évalués sur leur performance, même à distance !

Un reportage diffusé sur France 5 montre notamment les bienfaits du télétravail sur le développement territorial en Lozère. En effet, les territoires ruraux peuvent bénéficier des avancées de cette pratique en limitant l’exode rural. Néanmoins, le reportage mentionne également le fait que le télétravail ne peut pas convenir à toutes les fonctions. Par exemple, si des start-ups comme Basecamp travaillent uniquement en remote, d’autres entreprises comme SoLocal permettent le télétravail, mais uniquement pour certains postes. Les problématiques liées au télétravail doivent ainsi être résolues au cas par cas : tout le monde ne peut pas se permettre de travailler chez soi, dans un café, dans un espace de co-working voire même dans le désert !

Des résistances culturelles face au télétravail

Les résistances culturelles comme frein au télétravail

70% des salariés trouvent que leur entreprise manque d’innovation d’après une étude Audencia

Les travailleurs français seraient-ils les champions d’Europe du télétravail ? Mais même si la pratique se développe, il existe de nombreux freins au télétravail d’ordre culturel. En effet, une spécificité française considère l‘importance de la présence physique comme essentielle au bon fonctionnement de l’entreprise. La raison est simple : le management craint la difficulté de gérer les équipes à distance.

Comme le montre une enquête Audencia sur le management en France, 70% des personnes ne trouvent pas leur entreprise innovante. De plus, certaines de ces innovations sont critiquées pour leur côté superficiel, plus perçues comme un outil marketing qu’un levier de performance.

Ces résistances culturelles sont également accompagnées d’un manque d’information sur le télétravail. Comme le montre une récente étude sur les inégalités face au télétravail, certains salariés ne sont pas informés sur les possibilités de travailler à distance. De plus, une peur de voir sa performance mal jugée peut jouer en défaveur de l’attractivité du télétravail. Avec l’essor de la pratique, on ne peut qu’espérer que les mentalités évoluent pour qu’il y ait de moins de barrières culturelles à sa démocratisation dans les entreprises.

 

Freins au télétravail : quelles actions pour y remédier ?
5 (100%) 2 votes

Freins au télétravail : quelles actions pour y remédier ?

by Raphael Chivot time to read: 3 min
0