De nos jours, les entreprises se doivent de prendre en compte la diversité de l’environnement dans lequel elles opèrent. Que l’on parle de leur impact sur la planète ou de celui sur la société, elles sont nombreuses à intégrer dans leurs activités quotidiennes des actions et des mesures qui permettent d’améliorer le contexte social et environnemental dans lequel elles évoluent. Dans cette démarche, Schneider Electric a, depuis plusieurs années, engagé et encouragé ses collaborateurs  pour la prise en compte de sujet sociaux, comme l’égalité hommes femmes et la sensibilisation à la formation et l’intégration des handicapés.

Daniel Louisia, Global HR au sein de Schneider Electric, nous a partagé les différents projets et bonnes pratiques que l’entreprise a mis en place ces dernières années. `

Égalité Hommes Femmes : la campagne HeforShe

Lancé en 2014 par l’ONU, le mouvement HeforShe est un mouvement de solidarité en faveur de l’égalité des sexes avec la promotion de la mixité et des droits des femmes. Pour encourager des actions concrètes de la part de tout le monde, l’ONU collabore à travers son programme avec des dirigeants d’entreprises.

ONU et diversité dans les entreprises

Depuis toujours impliqué sur ce sujet, c’est tout naturellement que Schneider Electric a décidé de participer dès Juin 2015 à l’initiative. En octobre de la même année, plus de 22 000 collaborateurs masculins de l’entreprise (dont 1000 en France) ont signé l’appel en ligne #HeForShe. Encouragés par l’entreprise, les signataires ont pris la parole publiquement pour partager leurs témoignages et leur engagement pour la diversité et l’égalité des sexes, aussi bien en interne qu’en externe.

Le groupe, sélectionné par l’ONU femmes comme l’un des 10 champions du programme IMPACT  10x10x10 de l’initiative HeforShe, a mis en place plusieurs actions pour engager ses collaborateurs dans la lutte pour l’égalité. Ainsi, partenaire depuis 5 ans du marathon de Paris, Schneider Electric s’est engagé à sensibiliser chacun à l’égalité homme-femme avec plusieurs initiatives dont :

  • La parité Homme–Femme dans les prix pour que les vainqueurs hommes et femmes soient récompensés au même niveau
  • La parité dans la retransmission audiovisuelle du podium masculin et féminin
  • L’installation d’un stand #HeForShe au Salon du Running, pour sensibiliser tous les sportifs.

égalité hommes femmes chez Schneider Electric

Parmi les objectifs de 2017, Schneider souhaite tout d’abord accroître le pourcentage de femmes au sein de l’entreprise. La représentation des femmes dans la catégorie des nouveaux managers doit ainsi augmenter de 29% à 40%, tout comme le pourcentage de femmes occupant les postes les plus élevés de l’entreprise (aujourd’hui à 22%) avec un objectif de 30% d’ici fin 2017. Pour atteindre ces objectifs, Schneider a mis en place des ateliers intensifs sur les questions de genre accompagnés par des plans d’incitations à court terme. Un deuxième objectif correspond à atteindre un pourcentage d’équité salariale qui soit égal à 85% de l’effectif total. Pour Jean Pascal Tricoire, CEO de Schneider Electric :

“Les entreprises ont un rôle clé à jouer en tant qu’ « agents de changement » pour construire un monde où l’égalité des sexes est une réalité.”.

Pour supprimer les barrières qui empêchent les femmes de progresser dans leur carrière professionnelle et d’accéder à des postes de direction, Schneider Electric a aussi lancé en 2012 le programme “Women in Leadership”. Ce programme vise à accompagner les femmes managers au cours de leur carrière, en leur donnant des outils de partage de vision du leadership.

Handicap et diversité : la vision de Schneider Electric

Avec 144000 collaborateurs dans différents pays, le groupe industriel français est une entreprise globale. Pour représenter cette diversité au sein du comité exécutif et dans les postes les plus élevés, les talent review et les people comittees ont l’habitude de souligner l’importance de profils variés, représentatifs de tous les salariés de Schneider Electric.

Cette même pensée accompagne les différents programmes et partenariats mis en place pour la formation de jeunes porteurs d’handicap. En effet, selon le groupe, la difficulté de recrutement des jeunes en situation de handicap réside dans la formation.

Le handicap chez Schneider Electric

C’est donc une problématique qui se doit d’être réglée à la source, avec une étroite collaboration avec les universités et les grandes écoles. Un exemple nous est donné par Daniel Louisia, qui lors de son expérience sur le site Schneider Electric de Dijon, s’est rendu sur le campus de l‘ESC Dijon pour signer un partenariat afin de sensibiliser les écoles au sujet et de permettre une rénovation des espaces. Ainsi, ESC Dijon a refait toute l’accessibilité physique de son campus avec des classes équipées pour accueillir des personnes en situation de handicap. Outre ces partenariats, l’entreprise souligne aussi l’importance d’un accompagnement des jeunes, pour leur montrer comment il est possible de prendre en compte leur handicap en trouvant des solutions pour les inclure, par exemple, dans les métiers de l’industrie.

Diversité : Schneider Electric s’engage
4.9 (98.52%) 27 votes