FoodTech, FinTech, EdTech, FrenchTech : que de Tech qui s’immiscent dans notre vocabulaire. Le Tech est partout et ce n’est pas prêt de s’arrêter ! En effet, la HappyTech vient de faire son apparition. Le bien-être au travail a longtemps été un simple concept, une sorte de mythe qui laissait perplexe un certain nombre d’entre nous. Pourtant, aujourd’hui ce “concept” a forgé sa place au sein du monde des entreprises et s’est imposé comme LA nouvelle tendance.

La HappyTech : qu’est ce que c’est ?

HappyTech est un collectif dont le souhait est de réunir des entrepreneurs, des startups, des Chief Happiness Officers et des responsables QVT autour de cette thématique. Ces derniers oeuvrent et mettent à profit leur énergie pour faire de l’entreprise un lieu dans lequel les collaborateurs pourront s’épanouir et se sentir bien. Vous l’aurez donc compris, l’objectif de la HappyTech, c’est d’ancrer ce concept de bien-être au travail dans les entreprises. Le bonheur au travail est un sujet qui prend de plus en plus d’ampleur en raison des enjeux qu’il implique. Effectivement, d’après les experts, développer un environnement de travail agréable permettrait aux entreprises de gagner en productivité et au passage d’avoir des collaborateurs plus créatifs mais aussi de limiter les dépressions, les burn-out ou les démissions.

HappyTech, collaboration et bien-être

La technologie au service de la QVT

L’objectif de ce collectif initié par Comeet est de combiner les solutions technologiques au service du bien-être, déjà existantes, dans une sorte de boîte à outils afin de les proposer aux entreprises. Cette idée est d’autant plus concrète que 72% des salariés souhaiteraient travailler dans une entreprise dans laquelle le bien-être au travail aurait une plus grande place (sondage OpinionWay). Comeet, par exemple, illustre parfaitement cette idée car la startup utilise l’intelligence artificielle pour mettre en relation des travailleurs. L’ambition du dirigeant de cette dernière, Samuel Metias est tout simplement de rassembler les gens en utilisant la technologie.

Un collectif qui ne cesse de grandir pour le bien-être au travail

HappyTech ne cesse de grandir et de plus en plus de startups s’intéressent au mouvement. Parmi elles, OurCompany ou encore Laser Army. De plus, le collectif gagne en notoriété. La preuve en est : lors du premier petit déjeuner, organisé le 15 juin dernier par Comeet, une dizaine de startups ont fait le déplacement et pas moins d’une centaine de personnes ont répondu présentes. L’objectif de ce petit déjeuner était, tout d’abord, d’établir un premier contact, puis, de rencontrer d’autres startups susceptibles d’être intéressées par le mouvement. Côté ambition, HappyTech n’est pas sans reste. En effet, ils ambitionnent tout simplement de “faire de la France le pays du bien-être au travail” . Un souhait qui pourrait d’ici peu devenir réalité puisque le collectif ne devrait pas tarder à rencontrer la Ministre du travail.

Le collectif semble avoir de beaux jours devant lui et leur prochain challenge sera de créer un site internet sous la forme d’un catalogue répertoriant les startups de la HappyTech.

 

QVT, à la découverte d’HappyTech
5 (100%) 5 votes