Le travail en freelance est de plus en plus répandu. Très populaire au sein du monde anglo-saxon, ce nouveau mode de travail se développe promptement en France sous l’impulsion d’un vent favorable venu des Etats-Unis. Découvrons en détail les principes du travail en freelance, ce qui le rend si attractif, et voyons les différences entre les Etats-Unis et la France dans le domaine.

Origines et principes du travail en freelance

Travail en freelance origines et principes

Le monde du travail est en pleine mutation et fait la part belle à l’utilisation de nouvelles technologies. Le travail à distance se généralise et les indépendants sont les grands gagnants de cette liberté accrue dans l’exercice d’une profession. Ayant une idée précise du contenu de leur métier que ce soit dans la communication, le marketing ou le dessin, les freelancers gèrent la flexibilité de leur emploi du temps et choisissent l’endroit géographique où ils souhaitent exercer. Le télétravail est un bon exemple de méthode ayant fait ses preuves pour accroître la productivité.

En général, les travailleurs en freelance peuvent choisir entre trois grandes catégories de régime social : auto-entrepreneur, travailleur indépendant ou salarié porté c’est-à-dire à la fois un indépendant et un salarié étant sous la responsabilité de la société de portage. Ce dernier statut est souvent plébiscité par les entreprises pour payer moins de taxes et par les freelancers qui bénéficient de plus de protection sociale. Les Etats-Unis ont, eux, un système particulièrement développé de travail en freelance.

L’exemple étasunien : un tiers des américains à leur compte

Travail en freelance aux Etats-Unis

Aux Etats-Unis, le travail indépendant est déjà très répandu. D’ici 2020, il est même prévu que le travail en freelance prenne le dessus sur les formes de travail plus traditionnelles avec plus de 50% des collaborateurs exerçant leur profession de manière indépendante. Déjà un américain sur trois travaille de cette manière aujourd’hui.

La popularité du travail indépendant aux Etats-Unis atteint des sommets. Dans un pays à la culture entrepreneuriale bien ancrée, deux tiers des freelancers le sont par choix. Cependant, l’incertitude et la volatilité des revenus restent des sujets d’inquiétude importants. Bien souvent, les auto-entrepreneurs se paient en fonction de leurs résultats. Et si, entre associés, ils créent et mettent en ligne une application mobile, leurs revenus escomptés dépendront prioritairement du succès de cette application auprès de leur cible.

Dans l’Hexagone, la pratique entrepreneuriale indépendante est différemment située. La France, poussée notamment par un président de la République définitivement favorable à la mutation numérique, prend de plus en plus le risque.

En France, les indépendants se lancent

Travail en freelance en France

En France, le travail en freelance se développe. Le 1er février 2018, Change the Work s’est rendu au salon MaddyKeynote à l’espace CentQuatre à Paris. Durant l’événement, la SNCF a présenté ses programmes start-up. Hiscox, l’assurance des professionnels et indépendants, a évoqué sa vision du travail de demain en menant l’enquête avec une projection en 2047.  Les sujets abordés lors de ce salon MaddyKeynote étaient liés à lintelligence artificielle (IA), la robotisation, les risques liés à l’information technology (IT) et à l’avenir du travail indépendant. Dans un contexte national où la définition de l’entreprise évolue, le travail indépendant amorce son opération séduction sur un terrain favorable. Certaines structures comme Malt proposent d’ailleurs de mettre en relation entreprises et freelancers pour répondre à une demande d’organisations demandeuses de flexibilité dans les contrats de travail. 

Côté chiffres, les indicateurs parlent d’eux-même. En France, plus de 60% des salariés déclarent vouloir faire usage du télétravail. 70% des millenials travaillent déjà de manière flexible. En 2016, un reportage diffusé sur Arte indiquait que le travail en freelance avait quadruplé en France entre 2006 et 2016. La raréfaction de l’embauche en CDI dans les sociétés traditionnelles et sert de levier à l’entrepreneuriat.

Le travail en freelance fait donc bouger les lignes, offrant plus de libertés et de satisfaction aux travailleurs.

Travail en freelance : France vs USA
5 (100%) 2 votes