Pupitre c’est la start-up qui vous propose le travail debout sans changer de bureau. Nous avons eu la chance de rencontrer Maxime Pierrot, un des fondateurs.

Pupitre a été créé en décembre 2016. Avec mes associés, nous sommes partis du constat que l’on passait toute notre journée à travailler assis. Que ce soit devant notre écran pour produire du contenu, pendant les réunions et même dans les transports. Cela représente environ une quinzaine d’heures assis par jour. Au fur et à mesure, nous avons commencé par bricoler des petits objets pour surélever nos ordinateurs et nous rapprocher du travail debout.

On a travaillé pendant des semaines et même des mois sur des prototypes. Notre objectif était de rendre le travail debout accessible à tous car il y avait déjà des produits de ce type sur le marché mais à des sommes très élevées, entre 400 et 800€. C’est compliqué de convaincre son patron de changer l’immobilier et de faire un tel investissement. Nous avons essayé différentes matières, différents designs pour finalement arriver à un bureau en carton, qui se plie, qui est transportable et accessible à tous car son prix est de 29€.

travail debout

Selon vous, quels sont les avantages de travailler debout ?

C’est avant tout une histoire de santé. Beaucoup d’études aux Etats-Unis  l’ont démontré, notamment à la Silicon Valley où l’on répète régulièrement “sitting is the new smoking”. De plus en plus d’entreprises ont commencé à s’en rendre compte et agissent sur le sujet. Ce n’était pas un simple gadget mais un outil qui améliore la productivité. Le pupitre permet un meilleur tonus pour la concentration, réduit les maux de dos et donc fait reculer l’absentéisme. Evidemment, on ne peut pas du jour au lendemain travailler debout toute la journée, il y a une phase d’adaptation. Il faut y aller progressivement et alterner entre travail debout et assis.

Et chez Pupitre, tout le monde travaille debout ?

Pas forcément, on alterne aussi mais c’est vrai que les réunions, par exemple, on les fait tous debout. Cela nous permet de réduire le temps des réunions car on est aussi beaucoup plus concentrés. Pour d’autres missions, après chacun va alterner au rythme qui lui convient.

Quels sont les retours des entreprises qui ont adopté le concept du travail debout ?

On a constaté un vrai engouement. Le concept est encore naissant mais la plupart des entreprises sont fortement intéressées. Il y a encore de notre côté un vrai travail d’évangélisation car beaucoup de personnes se demandent encore quel est l’intérêt de travailler debout. Nous  avons commencé à chercher des profils plus réceptif à notre concept comme des lieux d’innovations et effectivement dans ce cas les retours sont très bons car on prêche un public quasiment déjà converti.

travail debout

A quoi ressemble selon-vous, le bureau du futur ?

Déjà on voit bien que dans les bureaux actuels, de manière générale il y a un manque de mobilité. Le problème de la santé au travail va aussi plus rentrer en considération avec le recul de la retraite. Le problème c’est que les personnes passent de plus en plus de temps sur leur lieu de travail donc il faut créer un environnement propice et agréable. Avec l’émergence du télétravail et des espaces de coworking on voit bien que l’on tend vers une fusion entre la vie professionnelle et la vie personnelle.

Je pense aussi que les nouvelles générations s’accompliront plus dans un mode de travail alterné avec des phases de travail intensif et d’autres phases de repos ou de divertissement.

travail debout

Travail debout : et si c’était l’avenir ?
5 (100%) 2 votes