La RSE (Responsabilité Sociale (ou sociétale) des entreprises, est un acronyme désormais bien connu : elle consiste à prendre en compte et à assumer la responsabilité des effets que peuvent avoir les actions de l’entreprise sur la société civile et l’environnement. Mais le souci éthique est devenu un enjeu stratégique pour l’entreprise : les clients tendent à s’éloigner des entreprises pour qui le profit serait le seul critère et le seul objectif. Le souci éthique n’est-il qu’un effet de mode ?

Les nouvelles générations et l’importance de la RSE

Quoi qu’il en soit, la RSE est une demande croissante, qu’elle vienne des clients, ou des collaborateurs eux-mêmes. En effet, la nouvelle génération qui arrive sur le marché du travail, et même celle qui est déjà en place depuis une dizaine d’années, est en quête perpétuelle de « sens » dans son travail, et la RSE peut justement leur en apporter. Les collaborateurs ne supportent plus de travailler sans avoir en vue le résultat de leur effort, ni de travailler pour une entreprise qui n’œuvre pas pour l’environnement, l’égalité salariale, la non-discrimination… Il ne s’agit pas bien sûr de lutter sur tous les fronts en même temps, mais au moins d’afficher un certain engagement de l’entreprise, la RSE serait alors ancrée dans l’ADN de la culture de l’entreprise. Montrons, plus concrètement, comment peuvent prendre forme de tels engagements.

La RSE chez Starbucks : de nombreux avantages donnés à ses employés

La RSE chez Starbucks

La grande chaîne affiche clairement sa volonté « d’améliorer le monde », d’exposer au grand public les avantages sociaux qu’elle apporte à ses employés à temps partiel comme à temps plein.

Une part de leur rémunération se fait en actions : il s’agit d’impliquer encore plus les employés de l’entreprise, notamment en leur donnant une incitation. Aussi, elle leur offre un programme de soins dentaires, une assurance maladie complète… Mais leur engagement ne s’arrête pas là : Starbucks achète à ses fournisseurs un café certifié commerce équitable, met en place des infrastructures écologiques (robinets à bas débit, gobelets et manchons en matière recyclée…). Toutes ces mesures ont partie liée avec la politique RH puisqu’elles participent à la culture de l’entreprise et donc à la fierté qu’en tirent les employés, qui se tiennent loin des scandales qu’ont pu éclabousser par le passé d’autres entreprises.

BNP Paribas affirme son engagement contre la discrimination au travail

Malgré la charte pour lutter contre les discriminations qu’elle avait signé en 2004, avec d’autres établissements bancaires, le grand groupe fut l’objet d’un scandale en 2009 : la banque fut accusée de limiter la progression de carrière d’une salariée après son retour de congé maternité. C’est ainsi que le groupe s’est fortement impliqué dans de nombreuses associations promouvant la lutte contre les discriminations et pour l’inclusion :

  • All Abroad, qui s’adresse aux collaborateurs internationaux vivant en France. Son objectif est de permettre que leur intégration et leur vie au quotidien se passent au mieux.
  • Happy Men, qui est un réseau inter-entreprises d’hommes engagés pour l’égalité hommes-femmes et pour l’équilibre entre la vie professionnelle et celle au travail.
  • Mixcity : c’est une association française engagée dans la promotion de l’égalité professionnelle (présente dans 20 pays et rassemblant plus de 4000 femmes).
  • Pride France, ouvert à tous les collaborateurs et qui regroupe principalement des collaborateurs LGBT ainsi que leurs soutiens.

la RSE et la pride chez BNP Paribas

Le bien-être par l’attitude positive : Carglass

Les bienfaits de l’attitude positive au travail ne sont pas sans conséquence sur l’entreprise, par exemple via le coaching, les activités de relaxation comme celles proposées par Sayya, ou bien les événements internes pour favoriser la cohésion.

Un exemple d’initiative pour répandre ce genre d’attitude nous est donné par Carglass. Le spécialiste de la réparation de pare-brise a lancé en 2009 le projet Smile. Ce projet, récompensé par le prix innovation RH dans le cadre du cercle Humania, est un module de formation de trois heures et de petit budget destiné à promouvoir l’attitude positive au bureau comme dans la vie personnelle.

En effet l’initiative est pertinente, car un stress généré par tel ou tel événement personnel affecte sans nul doute l’ambiance de l’équipe. Le programme est resté en vigueur depuis déjà 9 années, notamment grâce à ses bons résultats : l’indicateur de satisfaction client a augmenté de 68 à 74% après la mise en place du projet, tandis que le baromètre de satisfaction interne a gagné deux points de moyenne sur toutes les questions relatives à l’ambiance au sein du travail !

La RSE est donc, comme on a pu le voir, un enjeu important car il représente l’engagement de l’entreprise pour une cause, fait alors briller la marque employeur et est fortement susceptible de rendre fier les employés.

5.0
01