Le RH de demain, un agent de talent ?

RH agent de demain

Partagez cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Le RH au sein des entreprises est voué à changer dans les années à venir. De figure de conseiller, il va devenir accompagnateur. Le métier de RH devra s’appuyer sur des softs skills et un côté relationnel puissant pour devenir attractif. Laurent Choain, DRH de Mazars, nous explique, selon lui, l’avenir du métier de RH. 

Le monde du travail de demain

Le monde du travail évolue, il faut faire place à de nouvelles manières de travailler et, surtout à de nouvelles générations. Les attentes de la génération Z sont d’ailleurs un véritable bouleversement pour les entreprises. Pour ces nouveaux travailleurs, la longévité d’un emploi est en effet de moins en moins un facteur de choix. Un tiers d’entre eux souhaite cumuler au moins 3 activités en parallèle : c’est donc la fin de l’exclusivité. Selon Laurent Choain, le constat est sans appel : dans une quinzaine d’années, les CDI sont en voie de disparition. Ce sera donc aux entreprises de s’adapter à ce nouveau genre d’employés. Elles devront se transformer pour mieux attirer,et le recruteur devra changer de posture pour ne plus chercher  à inscrire le collaborateur dans la durée. L’entreprise ne formulera plus une promesse employeur, mais une promesse d’expérience enrichissante.

Le nouveau RH, un agent

Dans cette démarche d’expérience enrichissante, le RH du futur sera considéré comme un agent de talents, avec la même fonction qu’un agent sportif. C’est à dire suivre le talent, au sein de son entreprise et des autres et le faire évoluer lui et sa carrière. En effet, les compétences liées à la notion d’accompagnement du personnel sont 20% plus citées dans les offres d’emploi pour des postes RH aujourd’hui qu’il y a 10 ans (selon les chiffres Apec). La vision de ce nouveau type de RH serait d’accompagner les talents, même vers une autre entreprise en leur permettant de revenir facilement plus tard plutôt que de les retenir à tout prix quitte à les emprisonner. Il devra aussi armer ses méthodes de travail avec de nouvelles soft skills pourpar exemple renforcer sa posture de conseil, d’accompagnement, sa capacité à monter en compétences, et travailler sabienveillance.

Tout cela a pour objectif de favoriser le travail en équipe, booster l’innovation et la créativité, donner le cap et favoriser l’engagement et la performance. Le RH devra donc être une sorte d’impresario pour les talents ainsi que les employés au sein de son entreprise. 

La gestion de talents en première ligne

La gestion des talents est une notion essentielle pour de nombreuses organisations. Elle est apparue dans un contexte à la fois d’hyper compétitivité des entreprises et de raréfaction des ressources humaines. Bien menée, elle favorise la gestion des compétences en interne, la mobilité ou encore l’optimisation des performances des collaborateurs. Mais alors, qu’est-ce qu’un talent ? Chaque entreprise a sa définition de talents ou de hauts potentiels. Cela dépend de son activité, de sa culture ou encore de son mode de gestion. C’est en fonction de tous ces critères spécifiques que se construit la définition du talent.

Mais chaque définition inclut la notion de compétence et la capacité à produire des résultats à l’instant présent, et une forme de potentiel futur pouvant amener à des postes à hautes responsabilités.  Ces talents sont donc recherchés par les entreprises et c’est aux RH et aux managers de les débaucher. Pourtant, la séduction de ces talents se fait de plus en plus rude. De nombreuses entreprises ne lésinent pas sur les moyens pour les attirer. Création de nouveaux espaces de travail, mise à disposition de salles de sport ou autres espaces atypiques dans les locaux, déploiement du télétravail. Les avantages sont nombreux et visent l’amélioration des conditions de travail. 79% de la nouvelle génération choisissant leur entreprise en fonction de la qualité de vie au travail.

Auteur(s)

Sur d'autres sujets...

Le Cnes a récemment mis en place une démarche de prospective des métiers RH. En créant des groupes de recherche, cette entreprise souhaite définir l'avenir de leurs métiers.
Bonnes pratiques

Prospective des métiers RH au CNES

Le centre national d’étude spatiale (CNES) a récemment débuté sa démarche sur la prospective des métiers RH. En effet, cette entreprise composée de 2 400

Catalogue please !

Quelques informations pour l'envoi du catalogue

Demande de catalogue Change the Work

Vous nous avez vu SUR BFM ?

Testez Visio Boulot Dodo !