Comment recruter avec un budget réduit ?

recruter avec un budget réduit

Partagez cet article

Comment recruter des salariés talentueux, même lorsque l’on a un budget réduit ? La question se pose le plus souvent dans les PME — où les budgets « embauche » sont parfois réduits à néant — ou lorsque l’activité d’une entreprise est affectée par des circonstances exceptionnelles, comme une crise économique ou une crise sanitaire. Car lorsque vous prenez en compte tous les coûts internes et externes liés au recrutement (inscription sur les jobboards, prestations externes, création de contenu, marque employeur, salons pros, coûts d’intégration de la nouvelle recrue, prime à l’embauche éventuelle…), l’addition peut vite devenir salée. En France, le coût moyen d’un recrutement en France oscille entre 5 000 et 8 000 euros. 

Que votre budget de recrutement ait été affecté par les circonstances du Coronavirus ou que vous soyez une petite PME cherchant à embaucher les meilleurs talents sans dépenser un salaire entier pour les trouver, voici quelques conseils qui peuvent vous aider à le faire efficacement sans perdre en qualité.

Faire avec ce que l’on a

La mobilité interne associée à la formation des salariés est LE premier réflexe à avoir lorsque l’on veut recruter à moindres frais. Ce n’est qu’un exemple, mais il est en effet beaucoup moins coûteux de faire évoluer un chef de projet à un poste de manager en le formant ou en le coachant au fil de l’eau, plutôt que de casser sa tirelire pour recruter un cadre dirigeant venu d’ailleurs. Bien sûr, il faut que le profil corresponde au poste à pourvoir.  Une bonne pratique consiste à lier formation et recrutement, avoir des budgets et des calculs de coûts partagés. Par exemple, pour minimiser ses coûts de recrutement et fidéliser ses baristas, la chaîne de cafés Starbucks mise depuis le début de son installation en France sur la formation en continu et la mobilité « vers le haut ». Tout le personnel est intégré dans un processus de formation continue avec désignation d’un mentor qui suit l’évolution du parcours de chacun, de barista à manager d’établissement. En 2018, 60 000 heures de formation ont été délivrées pour 984 salariés dans le cadre de formations d’adaptation au poste de travail et d’évolution dans l’emploi.

Coup de fil à un ami 

La cooptation, quand elle est bien organisée, abaisse les coûts de recrutement de manière drastique. Notre conseil : prenez le temps de bien communiquer sur votre programme de cooptation auprès de vos salariés afin de ne pas vous retrouver enterré sous une pile de CV qui ne correspondent pas à vos besoins.  Et puis, sachez qu’il a été démontré que les employés recommandés restent en moyenne 45 % plus longtemps que ceux embauchés par d’autres moyens. En outre, il faut en moyenne 29 jours pour embaucher un candidat recommandé, contre 55 jours par le biais d’un site d’emploi (étude JobVite 2019). Cela signifie donc que vous pouvez réduire vos heures de travail et, par conséquent, les coûts de recrutement en optant pour la cooptation sur certains postes. 

À la niche

Multiplier les canaux de recrutement est une excellente manière de réduire vos coûts de recrutement, même si, de manière intuitive, vous avez l’impression que c’est de l’inverse qu’il s’agit. Dans chaque secteur d’activité, il existe des réseaux sociaux de niche ou des forums spécialisés sur lesquels il fait bon se connecter. La plupart des PME du Web et start-ups recrutent en scrutant des sites comme Bluecoders.com, le jobboard de Frenchweb, Hired.com ou encore en infiltrant habilement des forums de développeurs spécialisés et en nouant le dialogue avec eux. Et les industries traditionnelles s’y mettent aussi. Pour faciliter et permettre aux entreprises de recruter à moindres frais, la start-up Seekube propose l’organisation de forums ultraciblés online, pendant lesquels des rencontres sont organisées entre employeurs et candidats. La start-up revendique 400 clients, dont Danone, Canal+, Orange, Axa, LVMH, mais aussi des PME ainsi que des start-ups en recherche de profils qualifiés dans les domaines du numérique ou de l’industrie. Chanel a par exemple participé à un forum spécialisé afin de recruter des professionnels des systèmes d’information, et Vinci des profils financiers. « C’est une façon pour [les entreprises] de cibler des candidats qui ne pensent pas forcément à elles, de gagner du temps et de l’argent », souligne Paul Cassarino, le fondateur de Seekube.

Soyez créatifs sur les réseaux sociaux

Quand on n’a pas de budget pour embaucher, on utilise les canaux de communication gratuits en essayant d’être créatif. Les réseaux sociaux en sont un bon exemple. LinkedIn, mais aussi Instagram ou bien encore Tik Tok sont des territoires d’expression où la créativité est récompensée. Chez Cisco, on mise sur Twitter et des campagnes de type #WeAreCISCO ou #BeYouWithUs — cela fait un peu penser au « venez comme vous êtes » de McDonald’s — qui engagent à la fois les candidats et les salariés du groupe. Des thèmes sont proposés, un dialogue s’installe et des profils sont sélectionnés. Tout cela à grande échelle et à faibles coûts. Dans un registre plus fun, la start-up Quixey a imaginé des challenges sur Facebook et LinkedIn pour recruter plus facilement. Des morceaux de code contenant un bug étaient publiés un peu partout et les personnes intéressées étaient mises au défi de le corriger. Les gagnants avaient ensuite la possibilité de postuler pour un poste chez Quixey.

Produire du contenu (intéressant)

Si votre entreprise évolue dans un secteur plus traditionnel, des articles de blog, des témoignages de collaborateurs sous forme d’interviews que vous partagez sur un blog ou sur les réseaux sociaux font partie du basic de la communication. La production de contenus vous permet de maximiser votre présence sur le Web et d’attirer des talents à moindres coûts.  À court de budget recrutement en 2018, Nestlé USA a par exemple improvisé une série de courtes vidéos mettant en scène à chaque fois deux salariés discutant de leur quotidien chez Nestlé sur un ton détendu, presque improvisé. La série, intitulée Work BFF’s (pour “best friends forever”) et réalisée avec très peu de moyens, a rencontré un succès viral et a permis à Nestlé USA de recruter rapidement et à moindres coûts plus de 40 talents qualifiés correspondant à ses besoins.

Miser sur les avantages en nature 

Le salaire ne fait pas tout, surtout pour les millennials. Davantage de flexibilité dans les horaires ou dans les jours travaillés en remote peut faire la différence par rapport à une rémunération plus élevée que la moyenne. Il y a même des entreprises qui ont construit leur stratégie de recrutement en forçant volontairement le trait sur les avantages en nature afin de se faire remarquer des futurs candidats. Fondée en 2016, Chili Piper est la seule plateforme complète d’automatisation de prise de rendez-vous conçue pour être utilisée en équipe. Dès le début de l’aventure Chili Piper, le fondateur Nicolas Vandenberghe fait le pari radical — et contre-intuitif, certes — de recruter tous ses business developers en full remote pour, dit -il, « attirer les meilleurs et apporter de la flexibilité à [son] organisation ». Pas de bureau fixe, tout le monde peut travailler d’où il veut, de chez lui ou d’une plage à Bali. C’est ainsi que le country manager USA peut sans problème travailler depuis le Canada, ou l’inverse.  Réussite totale — avec un petit coup de pouce quand le Covid est arrivé — pour cette PME du Web qui a pu contenir ses coûts de recrutement en donnant un angle saillant à sa marque employeur. 

Auteur(s)

  • Rédactrice en chef de Change the Work, j'explore le travail sous toutes ses coutures en espérant montrer l'importance du métier RH dans l'entreprise de demain...

Sur d'autres sujets...

Obsolescence des compétences
Enquêtes

Comment lutter contre l’obsolescence des compétences

Concept apparu dès les années 1970, l’obsolescence des compétences peut être définie comme « l’insuffisance des savoirs ou compétences actualisés nécessaires à un travailleur pour

Entreprise inlusive
Enquêtes

Comment devenir une entreprise plus inclusive ?

L’entreprise inclusive est devenue un terme à la mode. De nombreuses entreprises s’en réclament d’ailleurs aujourd’hui. Dans une société où les revendications sociales et sociétales

Catalogue please !

Quelques informations pour l'envoi du catalogue

Demande de catalogue Change the Work