Le serial learner, l’avenir de l’entreprise ? Le monde de l’entreprise se transforme, nos façons de travailler et d’apprendre se développent. L’apprentissage formel n’est plus suffisant pour faire face à l’évolution de plus en plus rapide des métiers et des compétences. Les DRH doivent donc se préparer à répondre à cette évolution massive des métiers et au besoin sans précédent de développer des compétences pour l’ensemble de leurs salariés.

Qui est le serial learner ? 

Le serial learner est un talent d’un nouveau genre. Il est passé maître dans l’art d’apprendre, il apprend de tout, de tous, n’importe où, à n’importe quel instant et sur n’importe quel support. En effet, l’apprentissage se fait en continu, il est incorporé au travail quotidien.

Mais alors que proposer à ces profils ? Des formations plus addictives, des contenus plus variés. Cela peut-être sous forme de retours d’expériences, de tutorat, de coaching. Il s’agirait de gagner de nouveaux territoires d’innovations pédagogiques, en digitalisant intelligemment les offres de formation, ou en développant le social learning. Le but est de favoriser un environnement de travail propice à l’apprentissage. 

Un investissement à long terme

Le serial learning est un investissement pour les entreprises. Il met à profit des temps d’apprentissages courts et une autonomisation sur le développement des compétences techniques. De plus, le serial learning renforce l’employabilité des salariés, en contribuant à la responsabilité sociale des entreprises. Il s’agit de les aider à développer leurs compétences et donc à assurer une employabilité durable. Enfin, le serial learning contribue à améliorer la qualité de vie au travail en développant chez chaque serial learner une vision positive de l’avenir et surtout la confiance dans sa capacité à évoluer.

Le développement du serial learning

Les entreprises ont tout intérêt à développer le serial learning. Il faut donc ainsi créer un écosystème d’apprenance. Cela se fait en développant le partage de compétences ou des formations expérientielles, en utilisant les MOOC ou l’apprentissage hybride (blended learning). Le but est de créer des communautés d’apprentissage afin de normaliser les serial learner et de mettre à profit ses connaissances. Un développement qui se traduit en gain et en efficacité pour les entreprises.  

Auteur(s)

5 1 vote
Article Rating
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x