Lors du salon Viva Technology 2018, Bouygues Construction tenait un Lab avec les dernières innovations que le groupe déploie sur ses chantiers. Le mot d’ordre ? Plus de digital et plus de sécurité au travail pour les compagnons. Nous avons pu y rencontrer Julien Bourcerie, Responsable Open innovation, qui nous a présenté ces innovations.

Le tableau HUBLO pour digitaliser les chantiers

tableau hublo pour digitaliser les chantiers

Historiquement les différents chantiers ont toujours été équipés par des tableaux en liège pour communiquer les informations aux compagnons. L’écran HUBLO est venu révolutionner cette pratique en communiquant les informations de manière plus organisée que ses ancêtres. Il donne ainsi accès aux informations obligatoires, aux communications des IRP, aux informations de sécurité, aux process et aux plannings. L’écran possède plusieurs administrateurs ce qui permet d’avoir plusieurs sources d’informations : Bouygues Construction, la Business Unit et le conducteur de travaux.

Plus important cet écran, par son côté tactile, permet de simplifier les démarches des compagnons. En effet, pour une population qui n’a pas accès à un poste informatisé de travail, cet écran leur donne la possibilité de faire directement leurs démarches RH sans passer par le chef de chantier.

Cette expérience semble être une vraie réussite pour le groupe puisque après avoir déployé Hublo sur une quarantaine de chantiers, l’analyse des données a recensé une utilisation quotidienne et près de 2500 documents y ont été ajouté.

Le compagnon connecté pour améliorer la sécurité au travail

le compagnon collecté pour la sécurité au travail

Un des souhaits du groupe est de permettre de connecter le compagnon sur le chantier afin d’augmenter sa sécurité au travail. Pour cela divers équipements ont  été créés. Le premier que Julien Bourcerie nous a présenté est le casque connecté. Développé par Colas, ce casque est utilisé sur les chantiers de rails, qui sont étendus et dont les travaux se déroulent principalement de nuit. Ce casque embarque une radio ainsi que des lumières. Le compagnon peut ainsi échanger en ayant les mains libres et les lumières qui peuvent être stables ou clignotantes permettent d’éclairer devant lui, ou de signaler sa présence.

Autre équipement, le manchon situé sur l’avant-bras du compagnon. Cet écran tactile permet simplement d’afficher des informations textuelles. Par rapport au téléphone portable qui était précédemment utilisé, ce nouvel outil est beaucoup plus robuste, fonctionne dans l’eau, à un contraste suffisant pour le consulter en plein soleil, laisse les deux mains libres et réduit la perte de vigilance. Pensé pour les chantiers très étendus ou très hostiles, cet outil co-développé par le CEA, Bouygues, Suez et Air Liquide est actuellement en multi-pilotes chez l’ensemble des partenaires.

Enfin, le compagnon connecté est équipé d’un gilet qui est relié aux différents outils et aux différentes machines du chantier. Le gilet, équipé de lumières clignotantes s’active ainsi quand une des machines s’approche de lui, afin de réduire les risques de collision.

L’Exosquelette pour soulager physiquement le compagnon

Exosquelette

Autre innovation présentée à Viva Technology : l’exosquelette. L’objectif de cette veste n’est pas de pouvoir transporter des poids incroyables mais plutôt de soulager le compagnon qui porte à bout de bras de petits objets toute la journée. Idéal pour des poids jusqu’à 4 kilos, cette veste permet de soutenir les bras de la personne, en redistribuant le poids sur les hanches, pendant les opérations de cerclage, de perçage etc. Le léger agacement ressenti par les compagnons au début, dû aux difficultés d’installation, a rapidement fait place à l’acceptation. Après 30 minutes d’utilisation, les compagnons ne veulent plus l’enlever. Actuellement il n’existe que peu de modèles déployés et l’objectif est d’en avoir une trentaine à faire tourner sur les différents chantiers en fonction des besoins. Il reste cependant des progrès à faire. En effet, les retours démontrent que après deux heures d’utilisation, tout semble lourd aux compagnons, qui ont ainsi du mal à se remettre au travail sans. Il faudra donc jouer sur les habitudes d’utilisation ou sur le degré de compensation que propose la veste. Les équipes de Bouygues Construction ont donc décidé de mettre en place une équipe d’ergonome pour améliorer l’outil.

Sécurité au travail : Bouygues innove sur ses chantiers
5 (100%) 3 votes

Sécurité au travail : Bouygues innove sur ses chantiers

by Change the work time to read: 3 min
0