Recrutements, rémunérations : l’après Covid

Les recrutements et évolutions de rémunération freinés par le covid

Partagez cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Le cabinet de conseil Willis Towers Watson a réalisé une enquête COVID-19 et a ainsi interrogé 996 entreprises européennes de toutes tailles et secteurs confondus dont 108 employeurs français. L’objectif est de comprendre les lourdes conséquences de la crise sanitaire sur les entreprises et d’aborder les points de réflexion des employeurs pour la fin de l’année 2020.

La crise sanitaire actuelle a provoqué une réaction en chaîne qui a impacté toutes les entreprises et tous les secteurs d’activité. Cela explique que près d’un DRH sur deux (44%) prévoit que le COVID-19 aura de fortes conséquences négatives sur les résultats de leur entreprise dans les 6 prochains mois. Pour plus de 25% d’entre eux, ces conséquences vont même s’étendre dans les 12 prochains mois.

Impact du COVID-19 sur les recrutements

Pour une bonne partie des entreprises, la crise actuelle nécessite la mise en place de mesures pour réduire les dépenses pour la fin de l’année 2020. Pour 67% des employeurs, les recrutements ont été remis à plus tard en attendant que la crise passe.De plus, près de 60% des employeurs vont prendre des mesures pour arrêter ou diminuer le recours aux travailleurs saisonniers ou aux travailleurs non-salariés et contractuels. Par ailleurs, 11% des répondants ont réduit leurs effectifs et 27% envisagent de le faire.

Conséquences de la crise sur les rémunérations

Beaucoup d’entreprises réfléchissent actuellement à l’élaboration de mesures concernant la politique de rémunération en vue du contexte actuel : 50% des employeurs envisagent ou ont déjà diminué ou reporté les augmentations initialement prévues. De plus, 16% des DRH envisagent de geler les salaires et un tiers d’entre eux l’ont déjà fait. A propos des bonus annuels, 24% prévoient une baisse de ces derniers. Enfin, 23% anticipent des baisses de salaires.

« La réaction initiale des équipes RH a été de garantir la sécurité des salariés tout en veillant à la continuité du business et en ajustant la communication aux besoins des collaborateurs. Désormais pour sortir de la crise, elles s’attèlent à introduire des modes d’organisation adaptés au nouveau contexte, aux nouvelles conditions de marché, au rythme de la reprise et aux attentes des salariés. Les DRH devront remobiliser les équipes, introduire agilité et flexibilité dans l’organisation du travail et accompagner l’accélération de la digitalisation de l’économie » explique Laurent Termignon, Directeur de l’activité Talent & Rewards chez Gras Savoye Willis Towers Watson.

Méthodologie

L’enquête COVID-19 2020 a été menée du 30 mars au 8 avril 2020 à l’aide d’un questionnaire en ligne adressé à 996 DRH d’entreprises de toutes tailles et industries confondues, situés en Grande-Bretagne, en Europe de l’Ouest et en France.

Sur d'autres sujets...

Le consortium CHREATE a travaillé pendant 4 ans sur le futur du travail et comment les entreprises peuvent s'adapter
Enquêtes

Les 4 catégories du futur du monde du travail

Durant 4 ans, des experts des ressources humaines se sont réunis au sein du consortium CHREATE. Leur objectif était d’identifier les défis futurs du secteur

Catalogue please !

Quelques informations pour l'envoi du catalogue

Demande de catalogue Change the Work