Depuis le début du déconfinement, les offres d’emploi tendent à augmenter jusqu’à revenir à la normale selon une étude d’Hellowork (groupe possédant plusieurs plateformes de recrutement). Le nombre d’offres postées par les sites RegionsJob et Paris Job sont remontées à 90% du niveau de janvier dernier. De plus, le marché de l’emploi connaît un fort rebond d’après une enquête de la plateforme d’intérim QAPA le 8 juin. Après une baisse de 50% pendant le confinement, les offres d’emplois sur cette plateforme ont connu une hausse de 44% depuis le déconfinement. De plus, les sites agrégateurs partenaires de QAPA ont également connu une augmentation de 42%. Depuis le 18 mai, le nombre de personnes recherchant un emploi sur QAPA a augmenté de 7,2% (notamment dû aux étudiants qui recherchent pour l’été).

« Le marché de l’emploi a été totalement perturbé par les différentes phases de la crise sanitaire. Annonce de la pandémie, confinement, déconfinement progressif, … autant de situations exceptionnelles qui ont complètement déstabilisé les candidats et les recruteurs. Néanmoins, de grandes tendances se dessinent et permettent de reprendre confiance avec une reprise rapide », a commenté Stéphanie Delestre, fondatrice et Présidente de QAPA.

Le 8 juin, Mistertemp’group (plateforme d’intérim) annonçait une “reprise significative” depuis le déconfinement avec une étude par secteurs : 45% d’augmentation pour la restauration, 32% pour le tourisme et 28% pour le BTP.

Optimiste également, la direction des statistiques du ministère du travail (Dares) annonce que le nombre d’offres publiées sur 13 sites d’emploi est passée à près de 90% du nombre d’offres avant le confinement. Du côté de Pôle Emploi, les offres publiées le 18 juin ont augmentées de près de 26% depuis le mois de mai et de près de 80% par rapport au mois d’avril. 

Des résultats à prendre avec précaution… 

L’ensemble de ces résultats semblent dessiner les contours d’un retour assez favorable sur le marché du travail. Seulement, il est légitime de se demander si cette reprise en est vraiment une ou s’il s’agit seulement d’un rattrapage de ce qui a été perdu pendant le confinement. En effet, la hausse du nombre d’offres d’emplois publiés est assez logique au vu de la situation, le niveau était si bas durant le confinement que le nombre d’offres d’emplois ne peut qu’augmenter. De plus, entre les entreprises qui préparent la rentrée et les recrutements saisonniers, le mois de juin est habituellement chargé en offres d’emplois. Ces résultats sont donc à relativiser. Dans des secteurs comme la restauration, “Mistertemp’ reste encore à -50%” par rapport à l’an dernier sur la même période selon un porte-parole de la plateforme.

0 0 vote
Article Rating
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x