Losing Touch Beirut est un livre écrit par Marielle Khayat avec l’aide de Diane Mehanna et Paul Gorra. Il retrace les témoignages des métiers qui disparaissent à Beyrouth au Liban. Entre photos et témoignages, le livre est disponible en pré-vente.

Cet ouvrage bilingue (français et anglais) est le résultat d’un parcours dans la ville de Beyrouth, au Liban et des rencontres au détour d’une rue. Marielle Khayat a pu recueillir de touchants témoignages et d’émouvantes photographies. Autant de rencontres, autant de visages qui sont le reflet des secrets d’une ville. Pour ne pas perdre cet héritage, trois jeunes (Marielle Khayat, Diane Mehanna, Paul Gorra) sont partis à la découverte de ces métiers oubliés. Vendeur de kaaks, argenteur, circonciseur… Tous ont grandi dans ces rues et seront peut-être les derniers témoins d’un Beyrouth d’antan.

Le livre a pris 9 ans a germé : “À l’époque, Beyrouth était déjà en train de changer et nous voulions encapsuler son âme. Nous ne savions pas que quelques années plus tard, un après-midi d’août, il serait totalement et brutalement détruit.” Il est décrit comme une ôde à la ville libanaise. Entre photos et témoignages, il nous transporte. 

Un livre engagé

Un livre touchant qui permet de contribuer à une collecte pour Beyrouth, puisque 100 % des revenus des ventes sont donnés à l’association NAHNOO, une ONG Libanaise. L’objectif de cette vente est de continuer à honorer le patrimoine de Beyrouth, de l’aider à le reconstruire et à restaurer son âme en faisant don des revenus à cette ONG libanaise spécialisé dans l’écologie. Suite à l’explosion survenue le 4 août dernier près du port de la ville, l’auteur a décidé de créer une collecte afin d’aider à reconstruire l’héritage de la ville. Le livre vendu 25 euros est disponible en pré-vente.

Auteur(s)

0 0 vote
Article Rating
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x