Du 2 au 8 octobre, la 5ème semaine de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes sera, grâce à des manifestations organisées partout en France, l’occasion de promouvoir l’égalité femmes-hommes, par une prise de conscience collective. Cette semaine de sensibilisation s’inscrit parfaitement dans la démarche du premier plan interministériel 2016-2020 en faveur de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

Égalité professionnelle femmes-hommes : où en sommes nous en France ?

L’objectif d’égalité professionnelle femmes-hommes s’appuie sur 2 principes fondamentaux : l’égalité des droits et l’égalité des chances.

En 2017, outre les évidents écarts de revenus qui persistent (les hommes gagnent encore 18,6% plus que les femmes et 10% de plus à compétences et niveaux égaux), on constate en France d’autres sources d’inégalités. En effet, par exemple, seulement 29% des ingénieurs diplômés sont des femmes, entraînant ainsi un manque de mixité des filières. L’orientation scolaire semble être une des principales origines de ces choix de carrières différenciés : plus d’1 femme sur 2 considère que les filles ne reçoivent pas les mêmes conseils en matière d’orientation scolaire et professionnelle que les garçons.

Sous représentées au conseil d’administration et de surveillance des entreprises cotées et non cotées, où elles ne représentent que 28% et 14,2% respectivement, les femmes n’accèdent que très rarement aux postes à responsabilité. La première femme à diriger une entreprise du CAC 40 n’a finalement été nommée que en 2016 ( Sophie Bellon, PDG de Sodexo). Enfin, encore 80% des femmes font face aujourd’hui à des attitudes ou des décisions sexistes au travail, avec 1 femme sur 5 victime de harcèlement sexuel.

gouvernement égalité salariale femmes-hommes

Les actions du gouvernement :

Lancé le 4 octobre 2016, le premier plan interministériel en faveur de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes a 4 objectifs :

  • lutter contre les stéréotypes sexistes et encourager la mixité professionnelle
  • accompagner le dialogue social et la mise en oeuvre de la loi pour assurer l’égalité professionnelle
  • garantir les droits des femmes et promouvoir leurs accès aux responsabilités professionnelles
  • rendre compte de l’action publique

Ce plan représente une suite logique à la loi du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes.

En outre, suite à la loi Copé-Zimmermann du 27 janvier 2011, la France se place aujourd’hui en tête des pays de l’Union européenne, avec 34% de femmes dans les conseils d’administration des entreprises du CAC 40.

Enfin, la 5ème semaine de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes sera suivi par la sortie en salle le 11 octobre prochain du film “Numéro Une”, réalisé par Tonie Marshall et produit avec le soutien du Ministère du Travail.

Et en Europe ?

En 2010, l’Europe a créé l’institut européen pour l’égalité entre les hommes et les femmes (EIGE), agence de l’Union européenne qui a pour objectif de supprimer les inégalités entre les sexes. Pour ce faire, l’institut a créé un indice d’égalité de genre, permettant d’évaluer l’impact des politiques d’égalité hommes-femmes mises en place par les États membres, et une plateforme d’intégration de la dimension de genre, qui promeut l’égalité entre les femmes et les hommes, une des 5 valeurs sur lesquelles est fondée l’Union Européenne.

En 2015, l’indice d’égalité de la France était de 55,7 sur 100, supérieur à celui de l’Union européenne, qui est de 52,9, mais encore bien loin de celui suédois, premier en Europe avec 74,2.

Égalité professionnelle femmes-hommes : semaine de sensibilisation
5 (100%) 1 vote