Le Blue Monday, c’est quoi?

Le Blue Monday, qu'est-ce que c'est ?
Il a lieu tous les 3èmes lundis de janvier : le Blue Monday. Ce serait le jour le plus déprimant de l’année. Cette année c'est le 18 janvier.

Partagez cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Il a lieu tous les 3èmes lundis de janvier : le Blue Monday. Ce serait le jour le plus déprimant de l’année. Les fêtes sont passées. Il fait froid. Le soleil pointe rarement le bout de son nez. Le portefeuille est vide suite aux dépenses festives effectuées pour célébrer Noël et le jour de l’An. Ce jour risque d’être d’autant plus dur cette année avec la crise de la Covid et ses conséquences : la peur d’attraper le virus, la crainte de perdre son job, mais aussi le télétravail en continu qui renforce l’isolement et impacte le moral. 58% des salariés français sont d’ailleurs en détresse psychologique selon le baromètre Empreinte-Humaine.

Une origine marketing 

Cependant, pas de panique, l’origine du “Blue Monday” n’a rien de scientifique. Elle viendrait en effet d’une campagne de publicité d’une société britannique en 2005. Il s’agirait donc d’un gros coup marketing. L’entreprise concernée était une agence de voyages qui a créé cet “événement” afin d’augmenter ses ventes. En fabriquant ce Blue Monday, cela encourage les personnes à consommer. De plus, l’intérêt des Français pour ce « phénomène » a été multiplié par 10 entre 2013 et 2020. Alors même si le terme Blue Monday n’est qu’une intox, il est normal à cette période de ressentir une petite baisse de moral. La météo est capricieuse, les fêtes sont finies et le couvre-feu n’arrange rien. Mais pas d’inquiétude, il existe quelques astuces pour contrer l’effet déprime de ce début d’année. 

Comment parer un coup de blues ? 

La principale raison de ce coup de déprime saisonnière, c’est le manque de luminosité. Mais, la baisse de luminosité a l’avantage de pouvoir s’anticiper, tout comme les dépenses et la fatigue accumulées pendant la période des fêtes. Le mot d’ordre de votre début d’année ? Se ménager ! Contrer la déprime hivernale, ça se prépare : dès l’automne prenez quelques moments pour vous, sans surcharger votre agenda de janvier. En cette période de télétravail, préférez un aménagement cocooning de votre pièce à vivre. Ce que vous faites en dehors du travail affecte aussi votre humeur au bureau, alors, en fonction de vos centres d’intérêt, élaborez une liste de livres, de films, de podcasts ou de recettes pour prendre le temps d’apprécier votre mois de janvier.

La pratique du sport, un allié

Une chose qui aide grandement : la pratique d’une activité physique, quelle que soit son intensité, contribue à votre bien-être. Pour cela,  favorisez les déplacements à pied, aller nager, s’inscrire à un cours de danse, à une séance de foot ou encore s’essayer au yoga sont des remèdes au blues hivernal. Par ailleurs, se réfugier derrière ses écrans n’est pas une solution pour contrer le manque de luminosité. 

Les Français ont passé plus de trois heures par jour sur internet en 2020 . À l’inverse, passez davantage de temps en extérieur pendant la journée ou contacter des proches pour des moments partagés vous aide à limiter l’hyperconnexion et à favoriser votre épanouissement pendant la période hivernale.

Le blues c’est normal, mais vous avez tous les conseils pour le contrer en ce début d’année.

Auteur(s)

Sur d'autres sujets...

L'holacratie fonctionne aussi en télétravail
Bonnes pratiques

L’holacratie à l’épreuve du télétravail

La crise sanitaire du COVID 19 a ébranlé, depuis mars 2020, les structures et le fonctionnement de nombreuses entreprises françaises. Avec la mise en place

Catalogue please !

Quelques informations pour l'envoi du catalogue

Demande de catalogue Change the Work

Vous nous avez vu SUR BFM ?

Testez Visio Boulot Dodo !