Les salaires sont toujours un débat important entre l’entreprise et le futur collaborateur. En effet, les deux parties, offreur comme demandeur, doivent s’accorder sur une rémunération à attribuer au futur salarié en échange de son travail. En général, les entreprises disposent d’une grille de salaires grâce à laquelle elles définissent le niveau de rémunération de leurs employés.

Aujourd’hui, on parle de plus en plus de transparence en entreprise et cette notion semble s’imposer comme une évidence puisqu’elle fait partie des principes de la RSE. Les entreprises parlent de leurs engagements environnementaux, sociaux etc… Cependant, la question des salaires reste un sujet assez tabou, dont on ne parle pas assez (particulièrement en France), alors que la rémunération n’est pourtant pas toujours attribuée de la manière la plus juste possible, c’est à dire en fonction des expériences et compétences du candidat. Pour remédier à cela, une startup anglaise a misé sur la transparence à tous les niveaux, salaires compris, comme valeur fondamentale de son entreprise.

La transparence des salaires chez Buffer

L'équipe Buffer

En effet, Buffer, startup qui propose aux entreprises un outil innovant de communication et de partage sur les réseaux sociaux, a décidé de rendre les salaires de tous ses collaborateurs visibles au sein de l’entreprise et est même allée au-delà puisqu’elle les a rendus visibles de manière publique sur son propre site ! N’importe qui peut donc avoir accès à la grille salariale et connaître les rémunérations des travailleurs de la startup. Grâce à cette transparence, les clients et  utilisateurs de Buffer, ou ceux voulant s’abonner à l’outil, peuvent connaître les dessous de l’entreprise et comprennent comment celle-ci fait profit de l’argent reçu et où chaque centime est déversé.

Cette initiative a permis d’accroître la confiance entre le client et l’entreprise et de fidéliser les utilisateurs de l’application. Par ailleurs, la startup ne s’est pas simplement contentée de dévoiler les salaires, puisqu’elle a aussi publié ses chiffres d’affaires réalisés, le nombre de ses utilisateurs, ses rapports de progression sur une année, et même les processus de collecte de fonds. Des échanges de mails entre collaborateurs de la société sont également visibles par tous, en interne.

De plus, afin de distribuer de manière juste et équilibrée les salaires, une formule d’équité est appliquée à chaque salarié. En effet, le salaire équivaut au type d’emploi (le rôle dans l’entreprise) auquel on ajoute le coût de la vie dans la ville où le salarié réside. Ensuite, ce salaire dépend de si la personne est “débutante”, “intermédiaire”, “avancée” ou encore “master”. Enfin, le salaire est augmenté de 5% par an.

La formule de salaire est la suivante : Salaire = type d’emploi X ancienneté X expérience + emplacement géographique (+10K$ au choix du salarié)

  • job type = base
  • happiness hero = $45,000
  • content crafter = $50,000
  • engineer = $60,000
  • designer = $60,000
  • Operations officer base = $70,000
  • Executive officer base = $75,000
  • seniority = base multiplier
  • Senior + 5% base and 3k/$m revenue
  • Lead +7% base and 4k/$m revenue
  • VP + 10% and 6k/$m revenue
  • C-level +20% and 8k/$m revenue
  • COO +20% and 10k/$m revenue
  • CEO + 20% and 12k/$m revenue
  • experience = multiplier
  • Master: 1.3X
  • Advanced: 1.2X
  • Intermediate: 1.1X
  • Junior: 1X
  • location = additional
  • A: +$22K (e.g. San Francisco, Hong Kong, Sydney, London, Paris, New York)
  • B: +$12K (e.g. Nashville, Birmingham, Vienna, Austin, Vegas, Tel Aviv)
  • C: +$6K (e.g. Tallinn, Warsaw, Bucharest, Santiago)
  • D: +$0K (e.g. Manila, Delhi, Hanoi)
  • equity / salary choice
  • you get a choice of more equity or more salary, if you choose salary, you get +$10K

La transparence des salaires chez Buffer

La startup s’est vite imposée comme un modèle à suivre et Joel Gascoigne, le PDG et co-fondateur, explique que de nombreuses entreprises ont adopté cette formule ou une formule d’ouverture similaire. Buffer fait aujourd’hui partie d’un mouvement de “culture ouverte” qui touche de plus en plus d’entreprises. La fameuse formule de salaire a été créée il y a 2 ans et aujourd’hui et elle a évolué afin de devenir encore plus performante. Vous pouvez d’ailleurs faire une simulation en ligne sur le site de Buffer et découvrir combien vous gagneriez si vous travailliez au sein de la compagnie…

Et si nos salaires étaient transparents ?
5 (100%) 3 votes