La réforme de l’apprentissage (que vous pouvez retrouver sur le site du ministère du travail) sera discutée en 2018 par le gouvernement d’Emmanuel Macron. Elle va apporter des modifications conséquentes à cette voie de formation. L’objectif final est de revaloriser l’apprentissage. Nos voisins allemands sont particulièrement réputés pour former des apprentis de haut niveau, contribuant ainsi au faible taux de chômage observé chez les jeunes outre-Rhin. En France, il y a seulement 400.000 apprentis et le taux de chômage chez les moins de 26 ans frôle les 25%. Après les réformes sur le télétravail ou encore la loi Pacte, allons voir de quelle manière le nouveau gouvernement va transformer l’apprentissage !

Une évolution dans les modes de travail

Réforme de l'apprentissage et conditions de travail

La réforme de l’apprentissage est en partie caractérisée par la libéralisation des CFA (i.e. Centre de Formation d’Apprentis). Ainsi, ces derniers répondront directement aux demandes des entreprises et ne devront plus être soumis à des accords au préalable signés avec des institutions publiques. Cependant, les régions resteront impliquées dans un rôle de régulateur. Elles proposeront des “schémas régionaux” afin de s’assurer d’une bonne coordination de toutes les parties prenantes concernées par la réforme de l’apprentissage !

L’âge limite pour être apprenti passera de 26 à 30 ans. Pour les plus de 26 ans, la rémunération sera de l’ordre du smic, ou plus. De plus, la limite du temps de travail hebdomadaire passera à 40 heures dans certains cas, avec paiement des heures supplémentaires.

Des financements et une rémunération en hausse

Réforme de l'apprentissage financement et rémunération

Pour les jeunes, l’apprentissage est souvent un moyen de financer ses études tout en acquérant une expérience professionnelle conséquente et de longue durée. Ainsi, la revalorisation des primes d’apprentissage pour les jeunes de 16 à 20 ans devraient apparaître comme une bonne nouvelle. Il est prévu que la rémunération passe à 715 € par mois, +30€ par rapport aux 685€ actuels !

Cependant, au niveau des financements, quelques frictions sont à prévoir, notamment avec les grandes écoles. En effet, ces dernières années, celles-ci ont pris l’habitude de démarcher les entreprises afin d’obtenir la partie hors quota de la taxe d’apprentissage qui, selon les écoles, peut représenter jusqu’à 20% de leur budget. Cependant, avec la réforme de l’apprentissage, la taxe d’apprentissage devra être obligatoirement destinée à augmenter le nombre d’apprentis et donc financer directement les CFA (la partie quota).

Ainsi, ces derniers recevront directement une “contribution alternance” d’un total de près de 4 milliards d’euros chaque année, représentant 0.85% de la masse salariale des sociétés. Ces derniers pourront proposer des formations en continue toute l’année, et pas uniquement en fonction des cycles scolaires comme c’est souvent le cas aujourd’hui !

D’autres avantages garantis aux apprentis

Réformé de l'apprentissage avantages et bénéfices

Citons quelques mesures phares inclues dans la réforme  pour renforcer l’attractivité de l’apprentissage chez les jeunes. On connait l’importance d’avoir son permis de conduire pour pouvoir travailler notamment dans certaines zones péri-urbaines. Ainsi, pour les jeunes ayant atteint la majorité et en collaboration avec les territoires concernés, un apprenti pourra recevoir 500 € d’aide financière pour passer son permis !

Au niveau de la protection sociale, les mesures prises dans le cadre de la réforme de l’apprentissage permettent de faciliter les ruptures de contrat, en favorisant la médiation par rapport aux procès aux prud’hommes notamment. En contrepartie, les apprentis qui se verraient protagonistes d’une rupture anticipée de leur contrat d’apprentissage se verront proposés un prolongement de 6 mois de leur formation au sein d’un CFA. Cette disposition peut s’avérer judicieuse pour faciliter l’insertion des apprentis sur le marché de l’emploi !

Réforme de l’apprentissage : les points essentiels
5 (100%) 4 votes

Réforme de l’apprentissage : les points essentiels

by Change the work time to read: 2 min
1