Le cordonnier mal chaussé… Cette fameuse expression qui veut que l’on se fasse passer en dernier sur sa propre expertise s’est vérifiée de nombreuses fois dans de nombreux domaines. Et les RH ne font pas exception à la règle. Bien que la formation professionnelle soit gérée par les services RH, les membres de ces derniers sont souvent les derniers à se former. Pourquoi ? Déjà parce qu’on a pas forcément de RH pour nous gérer. Les services RH dédiés à une population RH ne se retrouvent que dans de très rares (et immenses) entreprises. La faute aussi à ce fameux principe d’exemplarité. Comment pourrait-on dire non à des collaborateurs sur certaines de leurs demandes de formation si on s’autorise tout de son côté ? La peur d’abuser conduit comme souvent à la sous-utilisation.

Il est cependant très important pour les RH de se former.

L’évolution de la fonction RH

La fonction RH a connu une importante évolution au cours des 20 ou 30 dernières années. Elle avait initialement une fonction technique et administrative. Le rôle de cette « fonction personnel » ou de ce « service social », consistait à recevoir et trier les CV reçus pour un poste déterminé dont les critères étaient dictés par la direction, à gérer le calendrier des vacances des employés, à produire des déclarations… Même si l’administratif est toujours bien présent dans certains postes RH, on se rend rapidement compte de l’évolution qu’a vécu la fonction.

Petit à petit, les entreprises ont réalisé que le talent humain était le catalyseur du bon fonctionnement de l’entreprise et la fonction RH a donc évolué pour devenir un pôle stratégique essentiel au développement de l’organisation. Et avec elle les compétences des professionnels RH se sont modifiées.

Sur le recrutement par exemple la fonction s’est transformée complètement ces dernières années avec l’essor de la marque employeur, du marketing RH et maintenant de l’inbound recruiting. Avec l’avènement des réseaux sociaux et des algorithmes qui sont de plus en plus présents dans la vie de toute personne, les recruteurs doivent désormais maîtriser les compétences des community manager et parfois même des compétences techs pour aller à la recherche des candidats potentiels en utilisant des techniques d’acquisition originales à travers les nouveaux moyens de communication. Ils vont donc chercher à attirer leur meilleurs profils en sortant des sentiers battus et en utilisant des techniques de campagnes de sourcing innovantes, créatives et originales. Devant tant d’évolution il est donc nécessaire pour les RH de monter en compétences “non-RH” afin d’améliorer leurs actions.

Servir de cobayes

En plus de l’évolution de compétences qui est valable pour tout corps de métier, les RH ont une raison supplémentaire de se former. La formation professionnelle est un des enjeux les plus importants, tant pour l’entreprise qui doit s’assurer de toujours améliorer les compétences internes, que des collaborateurs qui doivent optimiser leur employabilité. Et bien entendu c’est au services RH de s’assurer que le plan de formation est bel et bien efficace.

Au delà de la corrélation entre les objectifs stratégiques et le plan de formation, les responsables formation et les RH de terrain doivent s’assurer de la qualité des formations suivies par les collaborateurs et de leur adéquation avec la culture d’entreprise. Et je ne parle pas d’évaluation à chaud.

MOOCs, SPOCS, COOCs, e-learning, blended learning, micro-learning… Les anglicismes pullulent au point de rendre jaloux les marketeux. Aujourd’hui les différents organismes de formation essaient de plus en plus de se démarquer par leurs innovations pédagogiques et leurs outils digitaux. Mais comment être sûrs que ces modèles correspondent à la culture de son entreprise et au besoin de ses collaborateurs ? Que les formations seront suivies avec attention ? Et quels schémas reproduire en interne ? Comment engager les experts internes dans la formation des autres collaborateurs ? Afin d’optimiser les actions de formation, les responsables de formation et plus généralement les RH doivent être des experts de la formation et en connaitre de manière concrète tous les schémas afin de pouvoir créer des parcours sur-mesure pour leur population.
Et pour cela rien de mieux que de tester soi-même.

Participer régulièrement à des formations permet aux RH de se familiariser avec les nouvelles innovations pédagogiques d’identifier celles à mettre en avant dans son entreprise.

Vous souhaitez former vos équipes RH ? Découvrez les formations de Change the Work dédiées aux professionnels RH.

Auteur(s)