Passer d’une simple ébauche à un prototype fonctionnel en 48h ? A vos méninges, le hackathon vous lance un défi ! Défi que de plus en plus de start-ups et d’entreprises tentent de relever.

Mais, qu’est-ce-qu’un hackathon ?

Innover, se surpasser, collaborer : tels sont les maîtres mots du hackathon. Ce terme, aux allures hybrides, n’est en réalité que la contraction de “Hack” et de “Marathon”. Il consiste à réunir sur une très courte période de temps, en général un weekend, des développeurs. Ces derniers vont essayer de mettre au point un prototype prêt à être utilisé ou du moins étant le plus fonctionnel possible.

Apparu en juin 1999, la popularité des hackathons n’a cessé de croître suite au développement d’internet et de l’informatique pour devenir, aujourd’hui, une pratique à la mode pour toute start-up ou entreprise voulant repousser les limites de ses salariés. En effet, le hackathon a la côte et en organiser devient chose courante. De grandes entreprises françaises comme Louis Vuitton ou Air France ont flairé la tendance et ont sauté le pas afin de mettre au point des projets innovants leur permettant d’améliorer leur organisation.

Riot Games + Hackathon = formule gagnante ?

Depuis maintenant quelques années, l’entreprise américaine Riot Games, créatrice de Leagues of Legend, a mis au point un petit rituel qu’elle nomme le Thunderdome, consistant à rassembler une fois par an des équipes qui vont participer à un hackathon pour 3 jours de challenge. Le but de la démarche ? Construire un prototype le plus abouti possible en 30h.

La conception du hackathon chez Riot Games

Ces hackathons ne sont pas seulement une compétition entre Rioters mais avant tout un travail collaboratif où chacun va apporter sa pierre à l’édifice et faisant ainsi la force du hackathon. Effectivement, c’est le fait de réunir développeurs, designers, marketeurs qui fait toute la force du hackathon et qui pourra permettre de déboucher sur un prototype le plus innovant possible. Preuve à l’appui : plus de 150 rioters se sont réunis lors du dernier hackathon et ils ont ainsi pu travailler sur 25 projets différents. Par ailleurs, les salariés ne sont pas forcément amenés à faire des tâches correspondant à leur qualification, ce qui les amène donc à sortir de leur routine et à se retrouver dans une situation qu’ils ne connaissent pas. Dès lors, ils peuvent tester leurs capacités d’adaptation. “Les bonnes idées se forment dans des endroits inattendus”: tel est l’état d’esprit de Riot Games.

 

Hackathon

 

Certes, tous les projets n’aboutissent pas mais le simple fait d’envisager la démarche et de la concrétiser permet non seulement d’aller au delà des contraintes, de laisser libre court à sa créativité en inventant des projets qui parfois peuvent sembler inimaginables à première vue et cela peut déboucher sur de bonnes surprises. Un certain nombre de leurs projets ont pu voir le jour grâce à ces thunderdomes comme par exemple le Proving Grounds (carte de base dont le but est d’enseigner aux nouveaux joueurs la mécanique du jeu ainsi que les concepts de base).

En conclusion, quels sont les bénéfices notables du hackathon?

Ce rituel présente des avantages non négligeables. Effectivement, les salariés peuvent essayer de nouvelles technologies et travailler avec des gens avec qui ils ne collaborent pas habituellement. Par ailleurs, cette pratique aide non seulement ces derniers à prendre conscience de leurs capacités mais cela leur permet aussi de repousser leurs limites de création et d’innovation le tout dans une ambiance d’excitation.

Hackathon : le secret pour innover ?
5 (100%) 3 votes