Avec l’ère de la mondialisation, la diversité de culture au sein d’une même équipe devient de plus en plus naturel. Et avec elle de nouveaux défis pour les managers émergent. L’adaptation au multiculturalisme nécessite un effort de tous les membres de l’équipe. Les collaborateurs doivent apprendre à travailler et à s’intégrer dans l’équipe constituée de plusieurs cultures et les managers de leur côté, doivent apprendre à gérer l’aspect multiculturel de l’entreprise et à coordonner le travail entre les personnes de différentes cultures.

Les défis à lever dans une équipe multiculturelle

Lorsqu’on se retrouve à travailler dans une équipe multiculturelle, on peut être confronté à plusieurs difficultés. 

La langue est un premier défi. Il est nécessaire de maîtriser la langue la plus utilisée au sein de l’équipe et il est d’emblée important de s’adapter au dialecte pratiqué dans l’entreprise.

Mais la langue n’est pas la seule difficulté à laquelle on peut être confronté au sein d’un environnement diverse. Afin de travailler efficacement dans un environnement multiculturel, il est aussi utile de se rattacher à la culture dans laquelle on travaille et les codes (communication, bienséance…) pratiqués.

Dans la majorité de cas, la différence culturelle est source des problèmes de communication qui peuvent se poser au sein de l’équipe multiculturelle et peuvent mener non seulement à agacer le collaborateur ou le manager mais peut causer parfois des malentendus préjudiciables.

Deux cas concrets

Afin de mettre fin à ces situations d’incompréhension et améliorer le dialogue au sein des entreprises internationales, Erin Meyer, professeure à l’INSEAD et spécialiste du comportement organisationnel, a publié le livre « The Cultural Map » (2014).

L’auteur explique qu’elle a été confrontée pour la première fois aux différences culturelles dans le monde de l’entreprise lorsqu’elle était encore une manager junior. En effet, lorsqu’elle donnait une conférence au Japon, elle s’étonna auprès d’un collègue qu’aucune personne du public n’avait de question à lui poser après sa présentation. Elle explique que ce dernier, familier aux habitudes japonaises, prit alors le temps de parcourir le regard de chacun du public et donna la parole à ceux qui avaient maintenu un contact visuel avec lui. C’est à ce moment qu’Erin Meyer s’est lancée dans l’étude des différences culturelles dans le management.

L’auteure décrit au autre exemple sur lequel elle a pu observer l’effet de différences culturelles en accompagnant une française sur une prise de poste à Chicago. Suite à sa première évaluation, la française rapportait à Erin Meyer avoir reçu la meilleure évaluation de sa vie, quand son manager américain rapportait de son côté qu’ils n’allaient sûrement pas pouvoir continuer à travailler ensemble.

Pour Erin Meyer, cette incompréhension entre les deux protagonistes est dû aux divergences culturelles et notamment celles dans la manière de donner un feedback. D’un pays à l’autre les messages négatifs sont plus ou moins implicites, les positifs sont plus ou moins mis en avant. Erin Meyer partage de nombreux autres exemples et présente sa “Culture Map” pour aider les managers dans sa conférence.

Manager une équipe multiculturelle

Face à un défi à relever, chaque personne se manifeste différemment en adéquation à sa propre culture. Les réactions ne sont donc pas homogènes. La plus grande difficulté réside dans la compréhension des différences culturelles et dans les modes de communication. Ainsi, afin de manager une équipe multiculturelle, il est quasiment impossible de se comporter avec tous les membres de la même façon. Il est donc nécessaire d’adapter son comportement en fonction de ses interlocuteurs et de leurs cultures tout en ne portant aucun jugement sur les comportements des membres de l’équipe. Le manager doit donc avoir une bonne connaissance et compréhension de la culture de chaque salarié afin que chacun soit reconnu et valorisé quel que soit son origine.

Dans un environnement professionnel, le travail d’équipe est important. Une mauvaise collaboration ou une insuffisance d’échanges entre les membres de l’équipe peut faire échouer un projet. Pour lutter contre ces effets, la première décision à prendre, selon Erin Meyer, est d’être le plus explicite possible avec les collaborateurs tout en se répétant le plus possible.

En conclusion, de nombreuses entreprises sont confrontées à un phénomène de plus en plus répandue dans le monde des affaires : les équipes multiculturelles. 

Malgré certains défis interculturels non négligeables, les managers doivent profiter de cette diversité et la considérer comme une source de richesse pour l’entreprise. Ce type de management n’est pas à prendre à la légère et il convient pour le manager d’étudier au maximum les habitudes de ses différents collaborateurs afin de pouvoir animer au mieux son équipe.

Erin Meyer est intervenue lors du salon Unleash en octobre à Paris.
Retrouvez les grandes tendances du salon, le résumé des conférences et la présentation des startups présentes dans notre récap de UNLEASH 2019.

Auteur(s)