Spotify a révolutionné la manière dont nous écoutons nos morceaux de musique préférés. Mais l’entreprise suédoise qui propose des services d’écoute de musique en streaming est également innovante dans sa manière de fonctionner. A l’heure où l’on ne cesse de parler d’entreprises libérées comme Talent.io ou encore MinuteBuzz, Spotify a décidé de se transformer en organisation agile. Découvrons les caractéristiques de la structure organisationnelle de Spotify !

Des petites équipes rassemblées autour de projets transversaux

Projets en petit groupe chez Spotify

Dans les start-ups, il est aisé pour un collaborateur d’exercer plusieurs fonctions en même temps et de travailler sur des projets transversaux. Quand une entreprise croît en nombre de collaborateurs, les structures organisationnelles ont tendance à devenir plus rigides et une séparation des fonctions a souvent lieu, ce qui peut amener à une perte d’efficience. C’est justement cela que Spotify a voulu éviter, en faisant de la promotion des projets transversaux en petit groupe l’un des piliers de sa culture d’entreprise !

Ainsi, des “squads” ont été créées et sont souvent composées de 5 personnes. Les squads se divisent en fonction de 3 thématiques : fonctionnalité, application client ou infrastructure. Ces petites équipes sont en charge d’un projet qui leur est confié, et doivent mener ce dernier à bien du début à la fin, sans devoir en référer à des supérieurs hiérarchiques. La seule contrainte que doivent respecter ces équipes est que les projets menés doivent être cohérents avec la stratégie de l’entreprise et les objectifs poursuivis par les autres squads.

Une forte autonomie laissée aux collaborateurs

Autonomie des collaborateurs de Spotify

Les organisations agiles se doivent de laisser de l’autonomie à leurs collaborateurs. Et c’est exactement ce que Spotify a choisi de faire ! Le groupe suédois a donc décidé de laisser ses salariés indépendants et responsabilisés. Cela permet à ces derniers de ne pas avoir à faire face à une hiérarchie trop pesante, ce qui bénéficie in fine à l’entreprise.

Dans les faits, plus d’autonomie rime aussi avec plus d’opportunités pour innover ! Spotify est présent dans un marché de la tech où les innovations incrémentales et disruptives sont très importantes pour s’assurer un avantage compétitif. Ainsi, en menant une politique d’empowerment auprès de ses salariés, l’entreprise suédoise permet aux plus créatifs d’entre eux de se libérer de nombre de contraintes. Cela leur permet ainsi d’être plus rapide quand il s’agit de lancer une nouvelle innovation, l’autonomie laissée aux squads leur permettant d’effectuer des tests rapidement !

Spotify et son organisation originale

Organisation chez Spotify

Nous avons donc vu que Spotify mise sur ses squads pour se démarquer. Ces dernières se rassemblent généralement en tribus en fonction des projets sur lesquels elles travaillent. Mais au sein de ces tribus, il y a souvent des collaborateurs qui ont des compétences et des prérogatives similaires.

Ainsi, Spotify a décidé de créer des chapitres rassemblant ces collaborateurs aux caractéristiques similaires. Chaque chapitre est coordonné par un coach. L’objectif est qu’il puisse partager entre eux les bonnes pratiques qu’ils ont apprises sur le tas. Les chapitres peuvent ainsi renforcer la communication et la collaboration en interne !

Enfin, la dernière invention provenant du jargon Spotify est la guilde. Il s’agit de groupes qui réunissent des salariés partageant les mêmes passions. Les guildes organisent des conférences thématiques et envoient une newsletter hedbomadaire sur des sujets de passion communs à ses membres. Un bon moyen d’améliorer l’expérience collaborateur et de susciter l’adhésion des salariés à la culture agile, version Spotify !

Entreprise agile : l’exemple de Spotify
5 (100%) 2 votes

Entreprise agile : l’exemple de Spotify

by Raphael Chivot time to read: 2 min
0