L’enfer de Disney, ou le chômage américain

Les employés de Disney World ne touchent pas leurs indemnités chômage

Partagez cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Disney est en proie à une polémique sur le traitement de ses employés de Disney World, le parc d’attraction situé à Orlando aux Etats-Unis. Le Parc cumule trois problèmes majeurs dans cette crise économique post-covid :

  1. Le Parc est le plus gros site des Etats-Unis en terme de concentration d’employés au même endroit : 77 000 travailleurs ;
  2. Le Parc est fermé administrativement ce qui a conduit l’intégralité des travailleurs à s’inscrire au chômage ;
  3. Le Parc est situé en Floride, état connu pour être le pire des Etats-Unis en terme de chômage (droits, gestion etc.).

Un combo qui fait exploser la précarité.

Plus de 70 000 personnes au chômage

Le Parc est fermé depuis le 16 mars 2020. Le 18 mars, Disney a inscrit automatiquement plus de 70 000 employés de Disney World au chômage. Aucune date de réouverture n’est encore prévue et même après celle-ci le manque d’activité touristique à prévoir ne garantit pas que tous les employés soient rappelés. La décision de la firme aux grandes oreilles est donc plus que contestée dans un Etat où le versement maximum d’indemnités est de 275$ par semaine. Pire : plus de deux mois plus tard, de nombreux employés se plaignent de n’avoir toujours reçu aucun versement.

Un système dépassé

Au pays du libéralisme, la gestion du chômage n’a jamais été pensée pour un si grand nombre de personnes. De nombreux internautes se sont plaints des sites qui plantent empêchant même de remplir son dossier ou de charger les pièces demandées. Et une fois l’inscription finalisée, le combat n’est pas fini. La majorité des demandes sont mises en attente avec très peu d’informations.

La hotline mise en place pour accompagner les demandeurs est prise d’assaut 7 jours sur 7 résultant sur des attentes de plusieurs heures pouvant déboucher sur des déconnexions. Les chanceux ayant réussi à avoir quelqu’un n’ont pas pu avoir de solution : le site est surchargé, les équipes sont débordées, les traitements de dossiers s’entassent.

Aujourd’hui seulement 32% des demandes déposées en Floride depuis mi-mars ont débouché sur un déblocage de droits, forçant des centaines de milliers de personnes à vivre sur leurs économies.

Disney n’a pas souhaité commenter la situation, affirmant simplement que de leur côté les informations des salariés avaient bien été transmises à l’organisme de gestion du chômage.

Ce problème n’est cependant pas propre à Disney ou à la Floride. Une enquête à estimé que 44% des 36,5 millions d’américains à avoir fait une demande de chômage s’étaient vus refuser leur demande ou étaient encore en attente de décision.

American Dream qu’ils disaient.

Auteur(s)

Sur d'autres sujets...

Le consortium CHREATE a travaillé pendant 4 ans sur le futur du travail et comment les entreprises peuvent s'adapter
Enquêtes

Les 4 catégories du futur du monde du travail

Durant 4 ans, des experts des ressources humaines se sont réunis au sein du consortium CHREATE. Leur objectif était d’identifier les défis futurs du secteur

Catalogue please !

Quelques informations pour l'envoi du catalogue

Demande de catalogue Change the Work