De nombreuses entreprises américaines laissent une place de plus en plus importante aux fonctions des Ressources Humaines au sein de leur conseil d’administration. Côté français, cette tendance a un peu plus de mal à se développer, où les DRH occupent surtout un siège au Comex (« comité d’exécution »). Mais pourquoi ouvrir le conseil d’administration aux DRH ? Décryptage.

Qu’est-ce que le Comex ?

Qu’est-ce que le Comex ? Ce comité regroupe plusieurs fonctions importantes de l’entreprise, comme le directeur commercial ou marketing. Les décisions prises auront de larges conséquences sur le domaine financier et organisationnel. On parle aussi souvent du « shadow comex », qui regroupe plusieurs employés relativement jeunes pour proposer des idées concernant les enjeux du futur. Néanmoins, la présence de la fonction RH au sein du conseil d’administration est quant à elle plus rare : ce conseil s’occupe du bon fonctionnement, du contrôle des points à surveiller et de la stratégie du groupe.
Avec les transformations que connait le monde de l’entreprise, comme la digitalisation, l’IA, les nouvelles techniques managériales pour préserver les employés, la chasse aux talents, la formation, l’arrivée prochaine des Millenials, un shadow comex ne suffit pas : c’est la stratégie d’ensemble de la firme qui doit s’articuler autour de ces enjeux qui sont autant RH qu’économiques. Qui de mieux que le DRH pour éclairer le conseil d’administration sur ces sujets ?

Les atouts du DRH pour le conseil d’administration

La fonction du département des Ressources Humaines a toujours, depuis les années 1990, agrandit son champ d’action. Hier, fiches de paie et papiers administratifs. Aujourd’hui, gestion et chasse des talents lors de la phase de recrutement, recherche du bien-être, de la cohésion et de la meilleure façon d’organiser le travail. Hier, petit secteur en vogue dans lequel il n’était pas nécessaire d’avoir fait une longue formation pour être pris. Aujourd’hui, une floraison de concepts, de méthodes, de théories, de métiers connexes au monde RH.
Les questions RH occupent donc de plus en plus de place au sein des conseils d’administration : selon le sondage réalisé par Deloitte et Misceo en 2016, 70% des conseils d’administrations des entreprises se souciaient des risques RH, alors qu’ils n’étaient que 43% en 2012.

Néanmoins, les fonctions RH restent peu représentées au sein des conseils d’administration, alors qu’il s’agit là d’un conseil hautement stratégique. Selon Deloitte, 87% des Millenials (génération Y) considèrent qu’il faut juger de la performance d’une entreprise au-delà de la sphère financière. De même, à la question : « quelles sont les valeurs les plus importantes qu’une entreprise devrait respecter si elle vise la réussite à long terme ? », la majorité a répondu que l’intégrité et le souci des employés de la part des dirigeants devaient primer sur le reste.

L’ouverture du conseil d’administration aux DRH : un enjeu clef de demain

Le Manifeste du cercle de l’excellence RH : intégrer la RH au conseil d’administration

Dans un manifeste paru en mai 2018, le cercle de l’excellence RH, organisation qui a pour objectif de valoriser la fonction RH et de sensibiliser sur ce sujet, l’ouverture du conseil d’administration aux DRH était clairement encouragée. Leur but est de donner aux DRH la légitimité à siéger en tant qu’administration indépendante et promouvoir l’engagement citoyen au sein du conseil d’administration.

Dans un monde « VIICA » (Volatil, Incertain, interconnecté, complexe et ambigu), le métier de la RH a justement pour but de gérer le changement au sein des équipes, d’articuler entre elles les générations et de prévoir les métiers stratégiques de demain. Il ne faut en effet pas oublier que c’est avant tout le « capital humain », formule quelque peu pompeuse pour désigner les employés talentueux, qui détermine à long terme les résultats de la firme : il s’agit donc de conjuguer les performances économiques, humaines et financières.

Mais faire en sorte que le DRH soit présent n’est pas tout, encore faut-il qu’il puisse coopérer en comprenant les autres enjeux business et financiers de la firme. D’autant plus que la RSE, qui appartient en partie au domaine RH, est devenue un enjeu business à part entière, même s’il peut aussi témoigner d’un engagement authentique.

La question d’une présence plus grande des fonctions RH au sein du conseil d’administration reste donc en suspens : elle semble stratégique dans un contexte où les questions RH deviennent de plus en plus centrales pour assurer l’attractivité et le développement à long terme de l’entreprise.

L’ouverture du conseil d’administration aux DRH : un enjeu clef de demain
5 (100%) 1 vote

L’ouverture du conseil d’administration aux DRH : un enjeu clef de demain

by Yann Sassi time to read: 3 min
0