La commission européenne définit en 2011 la RSE comme « la responsabilité des entreprises vis-à-vis des effets qu’elles exercent sur la société ». En bref, il s’agit de la “contribution des entreprises aux enjeux du développement durable”, d’après le Ministère de la Transition écologique et solidaire. Il s’agit aussi de prendre en compte le bien être des salariés et leur santé. Le bonheur au travail étant un enjeu de plus en plus présent dans le monde de l’entreprise d’aujourd’hui.

Quelles sont les enjeux RSE de 2017 en France ?

Dans le cadre d’une politique RSE, les entreprises doivent mettre en place de nouvelles manières de produire et de consommer pour pouvoir atteindre les objectifs environnements mondiaux. Le changement climatique est un enjeu important auquel les organisations doivent faire face. Pour cela, en parler au travail et autour de soi est déjà un grand pas, mais cela ne suffit pas toujours. En effet, se rendre au travail en voiture favorise les pics de pollutions et donc les émissions de CO2. Pour lutter contre les embouteillages à l’heure de pointe, les transports en commun sont un bon compromis et permettent à un travailleur d’éviter le stress, la perte de temps et tous les autres inconvénients que l’on peut rencontrer en automobile. C’est à l’entreprise de favoriser ces pratiques.

Par ailleurs, le télétravail, tendance actuelle au sein des entreprises, permet de réduire les émissions de gaz à effets de serre dus aux longs trajets. Il s’agit-là d’une bonne initiative puisqu’elle participe en plus au bien être des salariés qui se sentent plus libres d’avoir le choix de leurs lieux et horaires de travail, ainsi que de mieux gérer leur équilibre vie privée/vie professionnelle. Ces deux initiatives peuvent d’ailleurs s’inscrire dans un plan de déplacement entreprise, obligatoire dès janvier 2018 pour les établissements de plus de 100 salariés.

RSE, favoriser les transports en commun

Le tri sélectif est également une nouvelle tendance écologique qui se développe de plus en plus. De plus, la régulation de la consommation d’énergies est un enjeu important pour les entreprises. Il est alors primordial de ne pas laisser la lumière tout le temps allumée lorsque les salariés ne travaillent pas, ou de laisser le chauffage à haute température constamment. Beaucoup d’entreprises y font déjà attention de manière générale.

Réduire les déchets papiers est également une nécessité pour l’environnement. Pour cela, adopter les nouvelles technologies est une bonne initiative puisque cela permet de réduire l’utilisation du papier et lutter contre la déforestation, enjeu capital pour le développement durable.

Ensuite, le bien être des salariés fait aujourd’hui parti de toutes les politiques RSE. Il est alors important daménager ses espaces pour favoriser l’épanouissement des collaborateurs. Un espace éclairé et animé, par exemple avec des plantes, peut favoriser une bonne psychologie des travailleurs et faire en sorte qu’ils se sentent mieux dans leurs bureaux. Des espaces de travail du futur voient de plus en plus le jour, comme par exemple chez Moore design.

Enfin, la transparence des engagements RSE est une tendance actuelle encore trop peu présente en 2017. Pourtant, lorsqu’une entreprise parle de ses engagements en terme d’écologie, de santé ou de société autour d’elle, cela lui vaut une plus grande crédibilité auprès des consommateurs qui apprécient toujours une marque respectueuse et totalement transparente. Ils auront alors tendance à lui faire davantage confiance et cela apportera un flux de clients en plus à la société.

Pour finir, Glassdoor, une plateforme de notation et de comparaison des entreprises, a récemment publié un classement des entreprises du CAC40 les mieux notées par leurs salariés en terme de RSE. On y retrouve en tête EDF, Danone, L’Oréal, Total, Carrefour, ou encore Orange. Ces entreprises disposent notamment de pages dédiées au sein du réseau e-RSE sur lesquelles on peut retrouver toutes leurs initiatives.

Les entreprises françaises se retrouvent également dans le top 5 de l’OCDE en matière de RSE.

RSE : les entreprises et l’environnement, quel bilan ?
5 (100%) 3 votes