Quelles sont les mesures à suivre en entreprise contre la Covid-19 ?

A compter du 1er septembre, certaines règles sont obligatoires au sein des entreprises. Elles serviront pour lutter contre l’épidémie de Covid-19. Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion et Laurent Pietraszewski, secrétaire d’Etat chargé des Retraites et de la Santé au travail ont annoncé dimanche un protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise.

Partagez cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

A compter du 1er septembre, certaines règles sont obligatoires au sein des entreprises. Elles serviront pour lutter contre l’épidémie de Covid-19. Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion et Laurent Pietraszewski, secrétaire d’Etat chargé des Retraites et de la Santé au travail ont annoncé dimanche un protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise.

Première mesure : le port du masque est obligatoire dans “tous les espaces clos et partagés”.

Voici une liste plus exhaustive :

  • bureaux collectifs qu’ils soient fermés ou ouverts (open-space)
  • espaces de circulation (couloirs, halls, accueil, ascenseur, escaliers…),
  • salles de réunions,
  • vestiaires,
  • véhicules dans lesquels circulent plusieurs salariés.

Le masque quant à lui doit-être fourni par l’entreprise. Suivant l’article R4323-95 “Les équipements de protection individuelle et les vêtements de travail sont fournis gratuitement par l’employeur qui assure leur bon fonctionnement et leur maintien dans un état hygiénique satisfaisant par les entretiens, réparations et remplacements nécessaires.” pour les petites entreprises,  une demande d’aide à la Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail (Carsat), permet de financer en partie l’investissement en masques. Pour rappel, Une sanction pourra être appliquée par l’entreprise, pour non port du masque, en fonction de son règlement intérieur ou des mesures détaillées par l’employeur. Des contrôles seront également effectués par les services du ministère du Travail, chargés de vérifier le respect des gestes barrières en entreprise.

Deuxième mesure : la distanciation sociale.

Les gestes barrières doivent toujours continuer d’être appliqués, et la distanciation sociale d’un mètre est obligatoire dans les entreprises. En ce qui concerne les pauses, et les lieux de rassemblement, une liste de règles doivent aussi être suivies: 

  • sens unique de circulation.
  • marquage au sol.
  • respect des règles de distanciation.
  • aménagement des horaires pour gérer les flux.

Un protocole sanitaire est aussi à suivre afin de limiter la propagation du virus. Un nettoyage fréquent des surfaces et des objets qui sont communément touchés doit être effectué par un produit assurant la désinfection via un produit actif sur le virus SARS-CoV-2. Cependant, Le nettoyage des sols doit être fait selon les procédés habituels. Certaines entreprises peuvent cependant déroger à la règle, c’est le cas des travailleurs en milieu froid (- 18 °C), tout comme les salariés amenés à faire « des efforts physiques intenses ». Ils pourront être exemptés de masque. Les partenaires sociaux doivent faire remonter au ministère d’autres cas où, selon eux, le port du masque est impossible. Des dérogations sont possibles sur les plateaux de télévision, s’il y a une bonne ventilation, de grands volumes. Un décret a aussi été pris pour dispenser les chanteurs d’opéra.

Auteur(s)

Sur d'autres sujets...

Le consortium CHREATE a travaillé pendant 4 ans sur le futur du travail et comment les entreprises peuvent s'adapter
Enquêtes

Les 4 catégories du futur du monde du travail

Durant 4 ans, des experts des ressources humaines se sont réunis au sein du consortium CHREATE. Leur objectif était d’identifier les défis futurs du secteur

Catalogue please !

Quelques informations pour l'envoi du catalogue

Demande de catalogue Change the Work