Nous sommes en 2048, cela fait déjà quelques semaines que la grève des robots fait rage, le pays est bloqué. En effet, les robots demandent plus de reconnaissance au travail et plus de sens dans leur mission, ils en ont marre de n’effectuer que les tâches que les humains ne souhaitent pas faire. Et oui, comme vous le savez, cela fait déjà plusieurs années que vous vous êtes débarrassés de vos tâches sans valeur ajoutée au profit des robots. Enfin !

Vous avez plus de temps pour proposer ce que vous savez mieux faire, ce qu’on apprend désormais à l’école à vos enfants et qu’avait prédit Harari en 2018 : les quatre C. La pensée critique, la communication, la collaboration et la créativité. Les RH ont beau essayé d’expliquer aux robots que ce sont des qualités qu’ils n’ont pas, il n’y a rien à faire, eux aussi veulent l’égalité des chances !

Et voilà qu’ils commencent à faire des discours en expliquant que tout est fait et pensé pour les hommes et rien pour eux. Cela fait déjà quelques années que les entreprises rivalisent de créativité pour attirer les futurs candidats. Tout a commencé avec les GAFA, Google, Amazon, Facebook, Apple, ces grosses startups de la Silicon Valley. Dans la course pour recruter des talents IT, ils se sont mis à créer des bureaux de plus en plus fous. Ils y ont mis des toboggans, des montgolfières et même de la nourriture à volonté. Comme disait l’autre : “ventre affamé n’a point d’oreilles.”

Et puis les autres entreprises ont commencé à s’y mettre, pas question qu’on se fasse piquer nos talents par ces frimeurs ! Ils ont commencé à parler eux aussi de raison d’être. Tout a débuté chez les petites startups françaises, le slip français par exemple qui disait : “si vous voulez changer le monde, commencez par changer de slip“. Une réplique qui leur a valu des centaines de candidatures. Et puis des entreprises comme Orange se sont mises à mettre en place des “services au quotidien”, l’objectif ? Faire en sorte que nous n’ayez à penser à rien sauf à votre travail, le reste on s’en charge ! (pressing, billets d’avions, déplacements, meilleur lieu pour travailler). Les robots sont là pour ça (pauvres robots décidément !).

D’ailleurs en parlant d’espace de travail, c’est peut-être la seule chose que les robots apprécient. Depuis 2018, l’espace de travail a peu à peu disparu physiquement pour devenir virtuellement incroyable. Evidemment, les sièges des entreprises sont de plus en plus beaux et vous pouvez y travailler quand vous le souhaitez en choisissant d’aller en salle de brainstorming pour challenger vos idées, en salle de silence pour vous concentrer ou dans une salle de sieste pour vous reposer quelques instants. Mais vous pouvez aussi choisir de rester physiquement chez vous et d’aller virtuellement au bureau. Il suffit d’enfiler votre casque VR et vous pourrez vous balader dans le monde de votre entreprise, rejoindre vos réunions en passant par le paysage qui vous plait le plus ou prendre votre vélo virtuel pour trouver le chemin de vos mails. Vous êtes tout le temps en déplacement ? Pas de problème, votre casque vous suit jusqu’à la voiture, de toutes façons vous n’avez plus besoin de conduire, c’est elle qui le fait pour vous.

Et le management vous me direz ? Plus besoin de rendre de compte à votre patron.

Vous vous souvenez en 2018, on n’arrêtait pas de parler d’entreprises libérées, de la fin du management, de redonner du sens au travail des collaborateurs, de les autonomiser sur leurs missions ?

Beaucoup d’entreprises avaient commencé à s’y mettre et finalement c’est la libération du salariat qui a posé les bases du nouveau management. Un monde du travail où on choisit son manager selon nos missions : un manager inspirant qui est là pour nous développer le temps de notre projet. Projets où on nous demande d’être les intrapreneurs de notre entreprise, projets de plus en plus intéressants puisque ce sont les robots qui nous ont enlevé toutes les tâches ingrates ; Pauvres robots ! Peut-être que 2078 sera plus à leur avantage…

Si vous aussi vous souhaitez découvrir le futur monde du travail on vous conseille notre formation spécialement conçue pour les recruteurs :
Formation Design Fiction dans le domaine RH

Auteur(s)

  • Rédactrice en chef de Change the Work, j'explore le travail sous toutes ses coutures en espérant montrer l'importance du métier RH dans l'entreprise de demain...